BIENVENUE SUR LE SITE DE LA VILLE DU CARBET
BIENVENUE SUR LE SITE DE LA VILLE DU CARBET

Environnement

La protection de l'Environnement c'est l'affaire de TOUS.

Gardons nos plages propres, et notre Ville attrayante.

 

 

Gestion des déchets

STOP ! N'emcombrez pas le Tri !

Pour vos encombrants, il y a la déchetterie Fond Cannonville et le Service de collecte à domicile du CAP NORD.

 

 

Vélo'Air pour la journée de la qualité de l'air

Le Maire de la Ville du Carbet Jean-Claude ECANVIL en partenariat avec “ MADININAIR ” et “ CYCLO’COM” avait invité la population à participer à la matinée de sensibilisation pour la qualité de l’air. Cette manifestation intitulée “ Vélo’Air” s'est tenue le vendredi 22 septembre sur la Place des Caraïbes au Carbet dans le cadre de la journée  décrétée par le Ministère de la Transition Economique et Solidaire. Un stand d'information était tenu par "MADININAIR" et la société " CYCLO’COM" qui a profité de l’occasion pour la promotion de leurs vélos "pouss pouss". Une action qui rentre dans le cadre de l'amélioration de la qualité de l'air pour inciter les personnes à adopter des moyens de déplacement moins polluants.
Le vélo est comme toujours, à l’échelle de chacun, l’une des meilleures solutions avancées contre les effets néfastes des polluants. Moyen écologique et ludique de déplacement, le vélo est d’ailleurs peu onéreux.

La participation des élèves du Groupe Scolaire Hermann Michel a été un succès. Ils ont pu apprendre comment se forme l'air et pourquoi il faut préserver sa bonne qualité. Les animatrices de Madininair ont été ravies de la participation des enfants. Des jeunes de la commune ont répondu présents. Ils sont venus avec leurs vélos pour démontrer que rouler à vélo  contribue à la diminution de la pollution. C’est un” petit geste” qui fait du bien à la planète.

Les élus sont venus découvrir un autre moyen de circuler : le vélo "pouss pouss"

Patricia PALMONT, 4e adjoint au Maire " Je trouve cela très intéressant et pratique, on se laisse conduire en toute sécurité. Un mode de transport à développer, je pense.

Jean-Marc CARDON, élu en charge de la commision fêtes , maîtrise de l'énergie et pêche : " C'est un bon moyen pour se déplacer dans la commune. Cette matinée a pour objectif "de favoriser la mobilisation individuelle et collective pour sensibiliser les citoyens à l'importance de respirer un air de bonne qualité". Je pense qu'en pédalant, nous participons à la diminution des émissions de particules polluantes. Je suis heureux de constater l’implication des jeunes Carbétiens dans cette action de sensibilisation à la qualité de l’air.."

Une matinée qui a permis à tout un chacun de comprendre l’importance d’une bonne qualité de l’air en adoptant des gestes simples dans notre quotidien. Cette manifestation a mis en exergue les effets néfastes de la pollution à tous les niveaux: à l’intérieur des locaux ( cuisinières à gaz, revêtements de sol, tabagisme ), à l’échelle locale ( environnements urbains et industriels ) à l’échelle régionale et continentale (pollution photochimique par l’ozone, pluies acides) ou planétaire ( effet de serre ) 

Economie d’énergie : Les gestes les plus simples sont les plus importants !

Lundi 19 juin 2017, la SIMAR, la ville du Carbet et EDF en Martinique ont signé une convention de proximité au local associatif de la résidence 3L à Fond Capot. Pour EDF cette signature est un gage d’exigence supplémentaire dans la qualité de ses services auprès des collectivités locales.

 

La municipalité marque ainsi sa volonté de faire du secteur énergétique une véritable locomotive pour un partenariat soutenu et durable au service du développement humain de notre ville. L’objet de cette convention est de s’inscrire dans cette même dynamique, avec un engagement fort d’EDF en Martinique auprès des élus des collectivités au service des Martiniquais, pour le territoire.  Pour le Maire, Jean Claude ECANVIL, “ ce partenariat avec EDF Martinique nous ouvre la voie du renforcement de l'innovation sur notre territoire afin d'accompagner les nouveaux modes de vie de demain avec les citoyens-usagers.”

 

Suite à cette signature, un atelier de sensibilisation aux économies d’énergie, animé par des conseillers du pôle solidarité de EDF en Martinique, s’est tenu en présence de quelques locataires de la résidence 3L à Fond Capot. Il était question de savoir comment diminuer sa facture d’énergie, éviter les gaspillages et gagner en confort ?

Par exemple, quelques éco-gestes pour réduire votre facture :

  •  Préférer des lampes Led ( lampes économies d’énergie)
  • Ne pas laisser la télévision en veille
  • Programmez votre lave linge à 30 degrés
  • Réglez votre climatiseur à la bonne température : 25 degrés
  • Dégivrez régulièrement votre appareil réfrigérant
  • Isolez vos murs, combles et toiture avec un isolant adapté
  • Communiquez sur la maintenance de vos appareils électriques . En cas de besoin de conseil sur la consommation d’un appareil que vous avez acheté n’hésitez pas à contacter le service clientèle au : 0596 59 22 00

Ces ateliers sont l’un des engagements pris par la ville du Carbet et EDF en Martinique pour lutter contre la précarité énergétique et promouvoir l’efficacité énergétique pour tous.

 

EDF Martinique entend par cette convention axer son aide sur l’accompagnement social dans le cadre de la précarité énergétique. Par sa participation au financement du Fond de Solidarité Logement , EDF a mis en place une démarche d’accompagnement adapté pour les clients   en situation de précarité.  EDF travaillera en relation étroite avec le CCAS du Carbet Une cellule solidarité est à l’écoute des administrés et répond au 0596 59 22 56

 

Un volet social qui est d’une importance cruciale pour les élus et la municipalité :

Jean- Marc CARDON : Elu chargé de la maîtrise de l’énergie

« La ville a souhaité signer la convention avec EDF, car bien souvent les administrés ont tendance à revenir vers le Maire concernant tout ce qui touche à l’électricité. Ils disent avoir des difficultés à entrer en contact avec EDF  pour certains dossiers.  La ville joue un rôle de facilitateur concernant ces demandes. Le volet social est très important car  certains usagers  n’ont pas toujours la possibilité de payer leurs factures. L’idée  dans ce volet social est de mettre en place des ateliers pour sensibiliser à l’économie sur la facture pour une meilleure consommation. Il y a des montages d’aide pour les administrés en situation de précarité qui peuvent donc bénéficier de l’accompagnement du CCAS.” 

 

 

 

Le bel hommage de Ségolène Royal à la Ville du Carbet

La Ministre de l’Environnement Ségolène Royal en déplacement en Martinique depuis le 12 mars 2017 a tenu à visiter les îles durables, dans le cadre de la mise en place des projets de transition énergétique et de protection de la biodiversité.

 

La transition énergétique et les territoires à énergie positive pour la croissance verte dans les Outre-mer, la protection de la biodiversité marine et terrestre, la croissance bleue, l’économie circulaire et la prévention des risques sont les principales thématiques abordées lors de ce déplacement.

 

Le Maire de la ville Jean-Claude ECANVIL et le conseiller municipal chargé de la pêche Jean-Marc CARDON  étaient présents, à l’hôtel de la CTM, pour une  cérémonie qui regroupait les

élus et les acteurs de la vie économique et sociale du département. Au cours de cette manifestation, en présence de Madame Ségolène Royal le Carbet a été à l’honneur en recevant les félicitations de la Ministre pour la création de la zone marine protégée du Pothuau, du sentier sous-marin de l’Anse Turin et également de la zone marine éducative de l’Anse Turin. Le Carbet est reconnu par les autorités de l’Etat comme un territoire innovant qui a su mettre en oeuvre une politique de transition énergétique pour une croissance verte. Le Maire de la ville a signé une convention qui fait du Carbet un Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV). Le Carbet , territoire lauréat à energie positive pour la croissance verte recevra un appui financier de 20.000 euros pour l'accompagner dans son projet, de la part du Ministère de l'Environnement , de l'énergie et de la mer. Une aide qui soutiendra la mise en place de la zone marine réglementée au Pothuau et du sentier sous-marin de l'Anse Turin.Ce projet répond à des objectifs de développement de l'activité touristique, économique, de pérennisation de la pêche, et de sensibilisation du public, plus particulièrement des jeunes, à la diversité et à la fragilité de notre patrimoine naturel marin. Dans une démarche responsable vis-à-vis de l'environnement marin, la ville du Carbet en a fait son cheval de bataille après la création de l'aire marine éducative dédiée aux scolaires, avec plusieurs objectifs majeurs : Protéger les habitats et la biodiversité, réalimenter les stocks surexploités et améliorer les pêcheries par recolonisation des poissons à partir des zones interdites à la pêche, promouvoir et diversifier les opportunités économiques (diversification des activités des marins-pêcheurs), améliorer les connaissances et la compréhension du fonctionnement des écosystèmes et mettre en place un parcours ludique de découverte des fonds marins pour le sentier.

Une économie bleue qui complète la verte.

Outre le Carbet, trois autres collectivités ont signé cette convention TEPCV : la ville de Sainte Luce, la Communauté d’Agglomération du Sud et la Collectivité Territoriale de la Martinique.

 

Toujours dans le domaine de l’innovation, le Carbet signera bientôt une convention avec EDF Martinique afin de favoriser l’essor des nouveaux services en matière de gestion énergétique.

( Réduction des coûts de dépenses énergétiques, utilisation de la voiture électrique ). Pour soutenir la production d'énergie photovoltaïque en Outre-mer et sur les territoires insulaires (dits "zones non-interconnectées"), Ségolène Royal a annoncé la mise en place d'un tarif de rachat spécifique à nos territoires.

La Distillerie Neisson,   fleuron économique du Nord  Caraïbe

La distillerie Neisson, l’une des plus anciennes de l’île, a su s’adapter à la demande en bonifiant la qualité de son rhum au cours de ces dernières décennies. Aujourd’hui elle rentre dans l’air du «    Bio » avec 3 hectares plantés en canne bio. Les Rhums Neisson , mondialement connus , ont été primés lors de différents salons et foires. Cette année le rhum du Carbet a reçu la médaille d’or à Paris pour son rhum blanc 50°, deux médailles d’or «  Femmes et Spiritueux du Monde », la   médaille « Nova d’or » pour son rhum élevé sur bois (rhum paille) et la médaille « Nova Diamant » pour l’extra vieux 45°.

Alex BOBI, Directeur de l’exploitation , a précisé que pour cette campagne rhumerie 2016 il y aura une perte en tonnage à cause de la sécheresse, mais les cannes seront riches en sucre.

Les 3 hectares plantés en canne bio sont sous surveillance. Pas de désherbant car le sarclage se  fait à la main. Un système d’irrigation a été mis en place et on peut relever un certain nombre de pieds d’haricots plantés autour du champ afin d’apporter de l’azote à la   canne.

Vendredi dernier, 18 Mars, un contrôle du sol a été effectué par “ECOSERT” (organisme de  Contrôle et de Certification ). C’est un contrôle obligatoire à la validation de la culture bio. La distillerie Neisson veut se donner les moyens pour un meilleur développement de la culture de la canne bio. Pour cela il y a eu l’embauche d’un ingénieur agronome, Julie MOCQUOT, qui a pour mission , entre autres , de trouver des pistes d’amélioration de la culture de la canne bio.. Alex  BOBI précise que si la canne « bio » n’est pas aussi haute que les autres, sa qualité n’est pas moindre. Au contraire, la canne est plus juteuse et de qualité optimale. Le rhum bio de Neisson  sera disponible à partir du mois de Mai 2016. C’est un produit très attendu sur le marché. Pour l’instant il n’est pas encore distillé mais beaucoup de réservations sont déjà    enregistrées.

Sur le plan environnemental, la distillerie Neisson possède 3 pompes de lagune et d’aération. Le directeur de l’exploitation tient à rassurer les riverains qui appréhendent toujours ces odeurs émanant de la distillerie. Il rappelle que deux pompes fonctionnent normalement tandis que la troisième qui est en réparation en Guadeloupe sera bientôt   récupérée.

Le rhum Neisson s’est affirmé sur le marché international au cours des ans. Au mois d’ Avril prochain ,il sera présent au Rhum Festival et en Décembre prochain il sera présenté à l’Internationale

Dans 6 semaines, un jury dégustera la cuvée 2016 pour la notation   AOC.

André Mangatal : Un Astaciculteur

Astaciculteur appelé communément éleveur d’écrevisses, c’est le métier d’André Mangatal cet homme proche de la  nature , très connu au Carbet mais aussi dans toute la Martinique. Pour le trouver il suffit de remonter la berge  de la rivière  du Carbet , dans ce cadre verdoyant où plusieurs variétés d’arbres et de plantes se côtoient ( indigotier, tamarinier, papayer, arbre à pain, plantes médicinales ) et vous découvrirez ces vingt bassins où s’affairent les sept employés de la petite entreprise d’André Mangatal.

 

Ce dernier travaille beaucoup avec les restaurateurs du Carbet et d’autres communes car ses écrevisses sont dégustées sur toutes les bonnes tables de l’île. Il participe, quand cela est possible, aux foires et marchés sans oublier la fête du poisson organisée au mois de Juillet par l’OCARTOUR;

Soucieux de l’environnement, notre astaciculteur fait appel aux ânes et aux moutons pour nettoyer autour des bassins car pour lui ces animaux peuvent être “des tondeuses naturelles” qui nettoient et enrichissent la terre. Ce chef d’exploitation a un projet de développement durable concernant les déchets verts et leur valorisation. Il souhaite, avec l’aide de la collectivité, mettre en place un appareil de broyage des déchets verts et construire un digesteur qui pourrait faire du terreau et du gaz.

 

Ce projet serait évidemment , comme il le souhaite, pour la côte Caraïbe. La Ville du Carbet et les communes avoisinantes seraient le moteur pour alimenter cette broyeuse en déchets verts. Une facilité pour ces communes qui, aujourd’hui, transportent leurs déchets verts jusqu’au Centre de valorisation du Robert..

Ce serait un avantage non négligeable pour les communes du Nord Caraïbe qui verraient diminuer sensiblement le coût d’acheminement des déchets verts si par exemple ces derniers arrivaient au centre de broyage du Carbet. Un projet qui a toute sa place dans le Nord Caraïbe qui manque cruellement de structure de valorisation des déchets verts.

 

André Mangatal , un  homme proche de la nature mais aussi un porteur de projets pour le développement du pays Martinique.

Plan National d'Actions pour les Tortues Marines de la Martinique

Le comité de pilotage du Plan National d'Actions pour le Tortues Marines de la Martinique s'est réuni le lundi 1er Février dernier. Différents organismes ont participé à cette séance de travail. On a pu noter la présence de la DEAL, le réseau des tortues marines, la gendarmerie, les affaires maritimes ainsi que les référents tortues de plusieurs communes venus faire le bilan des opérations menées dans le cadre de ce plan d'actions de pilotage. Il faut rappeler que ce plan a été validé par le Conseil National pour la protection de la Nature.

 

Cette année 2015 aura été très riche en actions. Sur le volet des suivis scientifiques, le réseau tortues a pu, avec ses partenaires, mettre en place une cartographie des sites de pontes. Il existe 138 sites de pontes en Martinique. En 2015, 37 nouvelles tortues ont été marquées et 24 tortues ont été balisées. ( 19 tortues vertes- Anses d'Arlets ) ( 5 tortues imbriquées au Prêcheur )

 

Une étude a été également menée par l'Association Aquasearch aux Anses d'Arlets. Robinson BORDES et son équipe ont fait plus d'une quinzaine de sessions d'observation sur site en prenant des photos ID.

 

Le volet menace est l'un des plus sensibles. Un focus a mis l'accent sur plusieurs points noirs:

-Dérangement sous et sur l'eau

-Pêche ( filets de fond – filets de langoustes – casiers )

-Collision ( bateaux – voitures )

-Sargasses

-Urbanisation – Eclairage démesuré

 

En 2015, 74 cas de mortalité de tortues ont été constatés. 11 tortues ont été sauvées. A saluer l'engagement de certains pêcheurs de la côte Caraïbe qui ont été formés à la réanimation.

 Un travail conséquent a été fait également au niveau des écoles. Le Carbet a été reconnu comme l'une des communes les plus actives pour l'implication des enfants dans le travail de prévention et d'information. La mise en place du « réseau vigilance tortues » et l'implication des riverains du Carbet ont été salués par l'ensemble des participants. Il faudra poursuivre dans cette dynamique notamment à l'approche de la saison des pontes et durant la période des vacances de Pâques où il faudra sensibiliser les occupants de la plage du Carbet au respect des consisgnes de protection des tortues.

 

 A la fin de l'année 2016, le contexte va changer avec la fin du PNA (Plan National d'Actions ). La DEAL  sera en charge de la continuité de l'opération.

 

Pour clôturer cette séance de travail, Mme Zoé MELETIS de l'Université Nord Britannique Columbia du Canada a témoigné sur l'étude qu'elle est en train de mener pouramorcer le développement d'un écotourisme au niveau des tortues. Elle pourrait être une personne ressource pour amplifier et orienter la protection des tortues vers l'éco tourisme.

 Le mot de la fin que nous aurons retenu: « Une tortue vivante a plus d'importance qu'une tortue morte »

 

La gestion des déchets au Nord : Un combat de chaque jour

Pour optimiser la gestion des déchets produits sur son territoire, CAP Nord Martinique a rencontré mercredi 25 novembre 2015 tous les acteurs, élus et cadres chargés de l'environnement des 18 communes membres.

Intervenant en pleine semaine de réduction des déchets, cette rencontre, présidée par Monsieur Norbert MONSTIN, vice-président chargé de l'environnement à CAP Nord Martinique, était l'occasion de présenter à l'ensemble des participants les modalités de collecte mises en place sur le territoire Nord. Cette réunion a été l’occasion de rappeler le règlement de la collecte et des modalités de collecte sur le territoire du CAP NORD.

Pour l’année 2014, la collecte a coûté au CAP NORD 18 millions d’euros soit 178 euros par habitant. Un constat : la taxe des ordures ménagères ne couvre pas les coûts de la collecte. Elle ne couvre que 50% du coût global du service offert à la population du CAP NORD.

 

Les élus et acteurs chargés de l’environnement des 18 communes membres rencontrent les mêmes problèmes récurrents : l’incivilité des habitants qui déversent leurs encombrants et déchets verts n’importe où et ne respectent pas les jours de passage de la collecte. Tous s’accordent à dire qu’il faut intensifier, marteler l’information au niveau de la population. En ce qui concerne le dépôt des encombrants devant le domicile , il faudra insister sur l’obligation  d’acheminer les appareils électroménagers ou électroniques vers la déchèterie. Il faut également rappeler aux habitants que lors de la livraison d’un appareil neuf, le vendeur doit récupérer l’ancien appareil.

 

La gestion des bacs collectifs devient de plus en plus difficile en raison de l’augmentation de dépôts sauvages à proximité de ces bacs.. Le Cap Nord veut trouver des solutions de proximité, par exemple déposer des bornes de verres à proximité des habitations (300 habitants pour 1 borne).

Le Cap Nord a rappelé que la gestion et l’installation des déchets ne sont plus de sa compétence mais celle du  Syndicat Martiniquais de Traitement et de Valorisation des Déchets (SMTVD )

 

Arrêté portant sur le brûlage de déchets, végétaux et autres

La Ville du Carbet informe que le brûlage des déchets, végétaux et autres est INTERDIT sur tout le territoire de la commune.


Considérant les nuisances apportées à la santé et à la sécurité publique par l'incinération intempestive des déchets,

Il est interdit de pratiquer l’incinération des déchets, végétaux et autres afin de limiter la gêne induite au voisinage et les problèmes de pollutions atmosphériques,

 La pratique des fours à charbon est interdite pour les mêmes raisons.

 

Concernant le brûlage agricole, les agriculteurs ne sont pas soumis à cette interdiction, mais devront  respecter certains points :

- Le brûlage agricole est autorisé de 7h à 15h, du lundi au vendredi.

- La présence de l'exploitant agricole ou d'un représentant est OBLIGATOIRE.

- Les voies et leur accès par les véhicules de secours doivent être dégagés.


- Tout brûlage agricole est INTERDIT à :

-Moins de 25m des  lignes électriques ou téléphoniques aériennes et souterraines

- Moins de 50m d'une habitation

-Moins de 50m d'une voie de circulation

-Moins de 33m d'une aire de stockage de produits ou gaz inflammables

 

Les infractions aux dispositions du présent arrêté pouvant entraîner un risque pour la sécurité, sont constatées par procès-verbaux et sont poursuivies conformément aux lois et règlements  en vigueur. Tout usager ne respectant pas les prescriptions du présent arrêté engage sa responsabilité et pourra être poursuivi devant les juridictions compétentes, notamment pour réparation des dommages causés.

 

Implantation de panneaux contre les dépôts sauvages

La Ville du Carbet et le Service technique prennent à bras le corps la problématique des déchets .Nous déplorons  l’incivilité de certains qui viennent entraver  les actions menées par la collectivité. Les informations sont données aux habitants, mais nous constatons un certain oubli, voir même un certain relâchement. Mardi 20 octobre 2015 les agents du service technique et l’agent en charge de l’environnement ont implanté trois panneaux d’interdiction de déposer des déchets dans les quartiers suivants :

  • Fromager ( Rue Gerbera et Rue Hibiscus)
  • Route des Pitons ( niveau Aqualand)

L’implantation de nouveaux panneaux est prévue dans le temps. Mais en dehors de la pose de ces panneaux, nous invitons les riverains à embellir leur lieu de vie en plantant des fleurs ou en faisant pousser des plantes sous ces panneaux  pour

 

DIRE NON AUX INCIVILITES.

La protection des Tortues en action au Carbet

Ce mercredi 21 Octobre, sur la plage de Grand Anse, tous les acteurs de l’opération « Protection des tortues », se sont retrouvés pour un moment fort de cette action qui a commencé il y a deux ans. Les riverains habitant le long de la plage du Coin sont à l’origine de cette belle opération puisqu’ils ont été les premiers à intervenir lors des périodes de ponte des tortues. Alertés par les habitants, la Police municipale du Carbet et le service environnement de la ville ont entamé une opération consistant à protéger les tortues et leurs petits tout en expliquant à la population et les touristes la conduite à tenir pour faciliter la ponte des tortues sur la plage ainsi que le cheminement des petits vers la mer dans de bonnes conditions..

Après deux années de collaboration avec le réseau Tortues marines de Martinique, la Police Municipale et le service environnement de la ville du Carbet ont organisé une petite manifestation sur la plage de Grand Anse afin de dévoiler l’un des dix panneaux indiquant les différents sites de ponte.  Ce moment fort enrichissant a réuni dans un même élan le Maire du Carbet et les conseillers municipaux, quelques membres du Conseil Municipal Junior autour  de leur maire, des élèves d’une classe de l’é cole Herman Michel accompagnés de leur professeur, les enfants de l’accueil de loisirs, les membres du Réseau Tortues marines et du Carbet des Sciences ainsi que les riverains premiers acteurs de cette opération devenus aujourd’hui des « Gardiens de Tortues ». Ils ont reçu, à l’occasion, des tee-shirts symbolisant ainsi leur mission de protection des tortues.
Dix panneaux d’information seront implantés à divers endroits de la plage du Carbet. Ils seront visibles sur la plage du Coin, de Grand Anse, de Petite Anse, de l’Anse Turin et de l’Anse Latouche.
.

La protection de cette espèce menacée, passe par un travail pédagogique vers les plus jeunes. Ces derniers ont d’ailleurs participé activement . au projet du Réseau Tortues Marines de Martinique«  Sur les traces des tortues ». Projet. mis en place conjointement par trois services municipaux : Caisse des Ecoles-Politique Educative de la Ville, Service Environnement-Communication et Police Municipale.
Le Conseil Municipal des Jeunes et la classe CM2 de l'Ecole Hermann MICHEL ont reçu leur Certificat de Parrainage d'une Tortue Marine. Ils l'ont baptisée TINA. Grâce au GPS dont elle est équipée, les enfants pourront suivre le parcours de TINA à travers les océans.


 

Pour être informé sachez qu’à l'échelle de la Martinique, l'arrêté ministériel du 14 octobre 2005 fixe la liste des tortues marines protégées sur le territoire national et les modalités de leur protection. Cet arrêté interdit « la destruction ou l’enlèvement des œufs et des nids, la mutilation, la destruction, la capture ou l’enlèvement, la naturalisation où qu’ils soient, vivants ou morts, le transport, le colportage, l’utilisation, la mise en vente, la vente ou l’achat de spécimens de tortues marines ».

Les peines encourues sont de 15 0000 € d'amende et un an d'emprisonnement (Art. L 415-3 du Code de l'Environnement)

 Fok nou protéjé yo

Procédure de Vigilance " Temps Dangereux"

Avis d'Ouragan sur les Antilles : Danny

 

DANNY a été "promu" Ouragan de classe 1 à 11h locales. Il est situé à environ 1650 km à l'Est des Petites Antilles. La vitesse des vents SOUTENUS MAXIMUM est d'environ 130 km/h avec des rafales à 160 km/h. Elle se déplace vers l'Ouest Nord-Ouest à environ 17 km/h.

Prenez connaissance de la procédure de VIGILANCE METEOROLOGIQUE

 

VIGILANCE JAUNE : "Soyez attentifs !"

CYCLONE : une perturbation de type cyclonique (tempête tropicale ou ouragan) peut représenter une menace pour le territoire, à échéance encore lointaine ou imprécise, ou à échéance plus rapprochée mais avec effets limités (impact modéré) attendus sur le territoire.

HORS CYCLONE : un danger de fortes pluies (avec ou sans orages) est proche ou a débuté ; ou un danger dû au vent d'alizé très soutenu que l'on connaît parfois est prévu ou est en cours ; ou un risque de mer dangereuse (houle forte et puissante déferlant sur les côtes, ou danger de mer forte due au vent local) est prévu ou débute.

 

VIGILANCE ORANGE : "Préparez-vous !"

CYCLONE : un cyclone tropical (tempête tropicale ou ouragan) représente un danger possible avec impact fort attendu à échéance encore un peu éloignée et donc avec encore une légère imprécision, ou un danger très probable à échéance rapprochée mais avec effets limités (impact modéré) attendus sur le territoire.

HORS CYCLONE : un danger de très fortes pluies (avec ou sans orages) a débuté ou est imminent ; ou un danger particulier dû au vent d'alizé très soutenu que l'on connaît parfois est prévu ou est en cours ; ou un risque de mer particulièrement dangereuse (houle forte et puissante déferlant sur les côtes, ou danger de mer forte due au vent local) est prévu ou débute.

- Se tenir informé en continu de l'évolution de la situation météo auprès de Météo-France, des médias, des communiqués de la préfecture, etc.

- En cas de mer dangereuse, ne pas prendre la mer (sous aucun prétexte), éviter la proximité des plages où déferlent des rouleaux ; protéger ses embarcations nautiques.

- En cas de risque de fortes pluies : éviter d'entreprendre des randonnées en montagne ou près des cours d'eau, et des zones habituellement à risques dès la survenance de mauvais temps ... Eviter toute sortie impérative même en milieu urbain.

- En cas d'approche de cyclone, vérifier une nouvelle fois le cas échéant (ou compléter le cas échéant pour tenir plusieurs jours en mode "survie") :

** l'état des réserves en eau potable (nombreuses bouteilles d'eau minérale) et alimentaires (en aliments secs et conserves, pour les bébés, etc.). Attention aux denrées contenues dans les congélateurs, l'électricité risquant d'être coupée longuement.

** l'état des piles et batteries, notamment pour les radios (pour écouter les communiqués des autorités, les bulletins météorologiques, ...).

** penser à effectuer le plein de carburant pour vos véhicules, à protéger vos documents personnels (papiers), et de se munir d'argent liquide (distributeurs risquent ensuite d'être inopérants, les achats par carte bancaire difficiles ...).

** préparer l'habitation (penser à ranger tout ce qui peut devenir des projectiles lorsque le vent soufflera), commencer à consolider portes et fenêtres (volets, contre-plaqués, rubans scotch sur les parties vitrées), mettre hors d'eau (si lieu à risque d'inondation) les objets, mobiliers sensibles ...

 

VIGILANCE ROUGE : "Protégez-vous !"

CYCLONE : un cyclone tropical (tempête tropicale ou ouragan) représente un danger très probable à échéance rapprochée avec effets relativement forts (impact assez fort à fort), ou à échéance un peu plus éloignée mais avec effets intenses (cyclone majeur, violent) attendus sur le territoire.

HORS CYCLONE : un danger de très fortes pluies (avec ou sans orages) a débuté et ses effets deviennent graves (inondations généralisées, risques de glissements de terrains, éboulements, ...) ; ou un danger de mer exceptionnellement dangereuse (houle forte et puissante déferlant sur les côtes et pouvant détruire pontons, plages, déborder sur les routes littorales) est prévu ou débute.

- Rester à l'écoute de la situation météo auprès de Météo-France, des médias, et surtout des communiqués de la préfecture, etc.

- En cas de mer dangereuse, ne pas prendre la mer (sous aucun prétexte), ne pas fréquenter les plages ou rivages où déferlent des rouleaux ; protéger ses embarcations nautiques.

- En cas de risque de fortes pluies : éviter toute sortie et protégez-vous. Eviter notamment les zones montagneuses (glissements de terrains, montée brusque des cours d'eau), et les zones habituellement à risques dès la survenance de mauvais temps ... Eviter impérativement aussi toute sortie même en milieu urbain.

- En cas d'approche de cyclone :

** Rejoindre son habitation au plus vite (ou les abris dûment signalés par les mairies) et finir de la protéger (au niveau des ouvertures) ; penser à démonter les antennes extérieures et paraboles.

** Retirer ou arrimer les objets à l'extérieur, de manière à éviter qu'ils ne deviennent des projectiles dangereux.

** Rentrer les animaux.

** Préparer la pièce la plus sûre pour accueillir l'ensemble de la famille si nécessaire ; répartir les moyens d'éclairage de secours (bougies, piles torches, ...).

** D'une manière générale, éviter tout déplacement et faciliter le travail des équipes des mairies ...

 

UNIQUEMENT EN CAS de CYCLONE TROPICAL VIOLENT devant sévir sur le territoire,
2 autres couleurs ont été incluses dans cette procédure

 

VIGILANCE VIOLETTE: "Confinez-vous, ne sortez pas !"

Un cyclone tropical intense (ouragan majeur) représente un danger imminent pour partie ou totalité du territoire, ses effets attendus étant très importants.

- Rester à l'écoute de la situation météo auprès de Météo-France, des médias, des communiqués de la préfecture, etc.

- Rester calme (pas de panique) et à l'abri ; consolider, si besoin est, les portes à l'intérieur de l'habitation ; s'éloigner des ouvertures (se confiner dans la pièce la plus sûre).

- Ne pas utiliser le téléphone, sauf nécessité absolue.

- Une période de calme météo relatif peut survenir juste après des conditions très violentes : ne pas sortir, car il s'agit probablement du passage de l'œil de l'ouragan, suivi de très près par de nouvelles conditions sévères et intenses.

- Attendre les consignes des autorités avant de se déplacer.

- D'une manière générale, ne pas sortir et ne circuler sous aucun prétexte (en raison du danger extrême, et puis aussi sous peine de poursuites pénales) ...

 

VIGILANCE GRISE: "Restez prudents !"

Un cyclone tropical a traversé le territoire, avec des dégâts. Même si les conditions météorologiques sont en cours d'amélioration, subsiste un danger (inondations, coulées de boue, fils électriques à terre, routes coupées, ...). Les équipes de déblaiement et de secours doivent pouvoir commencer à travailler sans être gênées dans leur déplacement et leurs activités.

- Continuer d'être à l'écoute des communiqués de la préfecture, des médias, de la situation météo, etc. Attendre de manière générale les consignes des autorités.

- Eviter de sortir, ne pas gêner les équipes de secours et déblaiement ; mais s'éloigner des points bas et cours d'eau dangereux, sans avoir à traverser les gués, ravines et fossés submergés.

- Déblayer si besoin est votre habitation, mais sans toucher aux fils tombés à terre..

- Assister ses voisins si besoin, prévenir les secours le cas échéant.

- Eviter l'utilisation des téléphones sauf nécessité absolue (encombrement des réseaux, équipes de secours prioritaires, ...).

- N'utiliser votre véhicule qu'en cas d'impérieuse nécessité, et dans ce cas, conduire avec la plus extrême prudence..

- Vérifier la qualité de l'eau avant de la consommer ...

 

VIGILANCE VERTE: "Plus de dangers significatifs ou dangers s'éloignant !"

CYCLONE : les dangers inhérents au passage d'un cyclone tropical s'éloignent définitivement, que le cyclone ait intéressé ou pas le territoire. Cela correspond au retour progressif à une situation météorologique plus normale ... Si cette phase est annoncée à la suite d'un passage de cyclone ayant provoqué des dégâts notables, rester suffisamment prudent, le territoire n'ayant probablement pas retrouvé encore l'intégrité de son fonctionnement, certains réseaux (routes, eau, électricité) pouvant être encore coupés momentanément, les rivières ou fossés encore encombrés ...

HORS CYCLONE : le danger de fortes pluies (avec ou sans orages), ou de vent fort, ou de mer dangereuse, diminue et n'est plus susceptible d'être un danger significatif.

Il se peut qu'en cours de "montée en puissance" des phases de cette procédure, la perturbation régresse ou s’éloigne sans avoir causé de dommages : la couleur verte peut alors être émise dès que les conditions météorologiques n'ont plus de risque de s'aggraver.

  RAPPEL  AU CIVISME : DÉVERSEMENTS DE DÉCHETS INTERDITS

 

Le Maire et le Service Environnement de la Ville du Carbet tiennent à faire un RAPPEL au civisme par rapport aux déchets et autres détritus qui s’amoncellent sur la voie publique.

Nous rappelons aux administrés qu’il est FORMELLEMENT INTERDIT de déposer au bord de la route, entre les bornes de tri, sur les trottoirs et sur la plage des déchets électroménagers petits et gros (machine à laver, réfrigérateur, micro ondes, ventilateurs, etc…) cartons, gravats, métaux.

La collecte des encombrants NE COMPREND PAS LES DÉCHETS ELECTROMENAGERS

Les déchets d’équipements électriques et électroniques, si ils ne sont pas récupérés par les installateurs, doivent être déposés par les PROPRIETAIRES DIRECTEMENT à la déchetterie, la plus proche se trouvant à Fond Cannonville, route du Prêcheur.

Nous vous rappelons le passage de la collecte des encombrants et des déchets verts dans les quartiers du Carbet TOUS LES 15 JOURS. 

Les dates de passage de la collecte  des encombrants sont visibles sur le site :   

 www.villeducarbet.fr

Il est rappelé qu’un arrêté est en vigueur depuis le 12 Juin 2015 sur le territoire du Carbet. Tout contrevenant s’expose à une amende prévue par le code pénal, en vertu des articles R 610-5, R 632-1, R 63368 et R 644-2 allant de la 1ère à la 5ème classe selon la nature de la contravention.

 

SOYONS RESPONSABLES. NOTRE VILLE EST BELLE, GARDONS-LA PROPRE

Des sets de table pour sensibiliser à la protection des tortues

La Ville du Carbet, le Réseau Tortues Marines, l’Office National de la chasse et de la faune Sauvage, ainsi que la DEAL ont mis en place une campagne de sensibilisation à la protection des tortues pour les restaurateurs en bord de mer.

La saison de ponte des tortues s’étale du mois de Mai à Août et les lieux prisés par les tortues côtoient les restaurateurs se trouvant à proximité de la plage.

 

Hier le Police Municipale et le service environnement ont distribué aux restaurateurs de la plage de Grand’Anse, de l’Anse Turin, et de la plage du Coin des sets de tables et une affiche qui engagent le restaurateur à préserver cette espèce marine qui est en voie d’extinction.

Sur les sets de table, les recommandations sont promulguées pour ne pas déranger les tortues :

-Ne pas les’éclairer

- Ne pas les bouger

- S’asseoir à 10m d’elles

- Pas de photos

 

Tous les restaurateurs de la plage, une dizaine en tout,  ont unanimement accepté avec joie cette initiative de la municipalité et des partenaires. Une action qui pourrait être renouvelée chaque année, en période de ponte des tortues.

 

Pour information :Que faire face à  une Tortue morte, blessée ou n’arrivant pas à regagner la mer ?

Contacter le Réseau Tortues Marines : 0696 234 235

Sites : Tortues-marines-martinique@oncfs.gouv.fr

           www.tortuesmarinesmartinique.org

 

Résidence Renaissance : Bientôt des travaux de confortement sismique

Les locataires de la résidence « Renaissance » étaient conviés , le mercredi 7 Juillet, à une réunion avec les  responsables de la SIMAR afin qu’il leur soit présenté le projet de confortement sismique des bâtiments. En présence du 1er Adjoint Lucien SAINT JEAN THERESE et de l’élu en charge des logements , Gérard FRANCISQUE les résidents étaient nombreux à suivre les explications sur les différentes étapes de l’opération qui débutera en Novembre 2015 pour une durée de 8 mois. Monsieur Mathurin DELUGE, responsable de l’agence Nord de la SIMAR, après avoir remercié la municipalité pour son aide logistique à la tenue de cette réunion rappela la nécessité de ces travaux compris dans un vaste programme de mise aux normes sismiques de tous les bâtiments construits par la SIMAR en Martinique, notamment les plus anciens..

La résidence « Renaissance «  a été construite en 1966 ; Elle a fait l’objet d’une récente opération de réhabilitation à la grande satisfaction des locataires. Pour la SIMAR ces futurs travaux de confortement sismique ont pour objectif de limiter le risque d’effondrement des bâtiments en cas de séisme de forte intensité et permettre l’évacuation rapide des résidents.

Le technicien délégué par la SIMAR a expliqué dans les détails le déroulement des opérations. Il s’agira de mettre en place une ceinture de béton tout autour des bâtiments. Toutes les mesures seront prises pour réduire au maximum les nuisances au cours des travaux. Monsieur DELUGE a rappelé aux résidents que ces travaux n’auront aucune conséquence sur le loyer.

Ce chantier entre aussi dans une clause d’insertion, afin de permettre aux jeunes issus prioritairement de la résidence de profiter de la démarche d’insertion et de travailler. Les jeunes intéressés devront se rapprocher du CAP NORD.

Pour que la communication se déroule dans de bonnes conditions, des référents de la résidence se sont porté volontaires : Mme Saint-Juste , Mr Jacques MICHEL, Mme Marie-Laure GEMIEUX. seront le relais entre la SIMAR et les résidents.

Début des travaux :  Novembre 2015

Fin des travaux : Juin 2016

50 pas : "Régularisation,une chance à saisir"

Le Maire de la Ville du Carbet, Jean-Claude ECANVIL , le Service urbanisme, les élus et référents des 50 pas ont reçu l’équipe de tournage. Ils ont rappelé la nécessité des occupants de faire la démarche de régularisation. Les administrés en cours de régularisation ont témoigné de l’intérêt qu’ils ont à ne pas être dans l’illégalité.

Au Carbet il reste 35 % du territoire des 50 pas à régulariser. Les Carbétiens ont bien compris la nécessité des démarches à effectuer pour que leur situation devienne légale. Si vous occupez un terrain dans la zone des 50 pas sans titre de propriété il vous faut donc sortir de cette situation compliquée avant le 31 Décembre 2015.

 

En effet, régulariser vous permet :

§  De sortir d’une situation précaire et illégale

§  De devenir propriétaire

§  D’avoir des droits

§  De bénéficier d’aides. 

Ne pas régulariser :

§  C’est rester dans une situation de non–droit

§  C’est ne disposer d’aucun droit sur la maison occupée

§  C’est se trouver dans l’impossibilité de transmettre son patrimoine

§  C’est s’exposer au paiement régulier d’une redevance majorée.

LES CONDITIONS  POUR RÉGULARISER

§  Occuper un terrain situé dans une zone classée urbaine

§  Avoir réalisé sa construction avant le 1er janvier 1995

 

Protection des Tortues Marines de Martinique

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© mairie du Carbet