BIENVENUE SUR LE SITE DE LA VILLE DU CARBET
BIENVENUE SUR LE SITE DE LA VILLE DU CARBET

Morne aux Boeufs : Un giratoire pour plus de sécurité

La Collectivité  Territoriale  de Martinique et la société JLTP ont entrepris, depuis quelques semaines,  les travaux de réalisation d’un giratoire sur la route nationale 2 du Carbet au niveau du Morne aux Boeufs. Dans le cadre des travaux de modernisation du réseau routier  territorial,  l’ancienne  Région  Martinique  avait programmé la réalisation des travaux d’aménagement du giratoire de Morne aux

Bœufs sur le territoire de la Ville du Carbet. La CTM a donc pris le relais en mettant en œuvre ce chantier. Depuis la première semaine du mois d’octobre, la phase de préparation est en marche.

 

Un projet qui sort enfin des tiroirs pour une meilleure sécurité des automobilistes et des riverains    dans ce carrefour dangereux notamment pour les conducteurs venant du Carbet en  direction  du Morne Vert.

 

Outil d’aménagement de la cité

Le Maire de la Ville et son conseil municipal accueillent avec satisfaction ces travaux d’amélioration de la circulation au lieu dit Morne aux Bœufs.Aujourd’hui un giratoire est devenu un outil d’aménagement, un vecteur de communication voire un enjeu économique. Il donne une image innovante de l’aménagement du territoire. Ce nouveau schéma de circulation nous engage à long terme vers une ville plus fonctionnelle, dans un paysage urbain en phase avec la réalité de notre développement actuel .

 

Norbert MONSTIN : Chargé des travaux et aménagement de la Ville : « Le développement transforme les usages et crée de nouveaux paramètres avec lesquels nous devons composer. Nous parlons bien de paramètres et non de contraintes. Au sein de la Municipalité, nous concevons donc notre travail selon une double perspective : continuer à créer une ville ambitieuse et tournée vers le futur et parallèlement imaginer des solutions pour gérer efficacement les effets de son développement. Parmi ceux-ci, l’augmentation du trafic... Une conséquence que nous avons anticipée et que nous avons entrepris de juguler grâce à ce plan de circulation repensé".

 

 

 

Un Ensemble immobilier à l'Anse Turin

La société HLM OZANAM , propriétaire d’une parcelle située sur les hauteurs de l’Anse Turin surplombant la RN2, va démarrer un projet de construction de 31 maisons jumelées ( logements sociaux ). Ce terrain avec ses arbres fruitiers et sa végétation abondante sera aménagé en un  espace de vie agréable et lumineux. Les maisons, avec vue sur la mer, s’intégreront dans le site qui gardera son environnement verdoyant et ses arbres   fruitiers.

Cet ensemble immobilier de l’Anse Turin répond à une demande de ce type d’habitat par la population. Cette opération vient donc diversifier l’offre de logements tout en préservant une qualité de vie de nos  administrés.

La municipalité s’est engagée dans cette opération car il s’agit de développer une offre de logements diversifiée afin de permettre aux ménages de trouver une réponse à leur parcours résidentiel et aux nouveaux ménages de s’établir dans la commune dans un cadre agréable et accessible à tous

Ce  projet de construction de 31 maisons jumelées vient donc  s’ajouter aux  logements de Lajus,   du Bourg et de Fond Capot pour atteindre près de 200 nouveaux logements sociaux sur  le  territoire de la commune.

Découvrez " La Place du Débarquement de Christophe Colomb - Article de France Antilles

Pour occuper idéalement la place laissée libre suite à la démolition des ruines de l'ancien marché aux poissons, la municipalité a opté pour la réalisation d'une place.

 

Après 4 mois de travail, le chantier touche à sa fin. L'ouvrage d'un montant de 450 000 euros, entièrement financé par Cap Nord, prend petit à petit sa place dans le paysage et dans les esprits.

« La Deal nous a accordé une AOT (autorisation d'occupation temporaire), explique Norbert Maurice Monstin, le 3e adjoint au maire du Carbet en charge des travaux et de l'aménagement. La réalisation des travaux a ensuite été confiée à la société Caraïb Moter » .

Impossible de ne pas l'apercevoir! La place se situe le long de la RN2 (Route National 2), juste à côté de la paillote du bourg.

Elle se compose de 2 kiosques en bois, entre lesquels des poteaux enlacés de cordes ont été plantés. Ces structures qui surplombent les kiosques rappellent les mats des galions utilisés par le célèbre navigateur.

DE CÉSAIRE À COLOMB

Pour permettre aux visiteurs de s'asseoir et profiter de cet espace situé juste en face de la mer, des bancs type murets en béton ont été réalisés en dessous et autour des kiosques. Ils ont été revêtus de quarzit et de placage en roche. L'esplanade en granit et béton a été conçue pour être vue depuis la mer. Épargnés par les travaux, un flamboyant et un amandier apporteront également de la fraîcheur aux visiteurs dans cet espace exposé au soleil.

La stèle dédiée à Christophe Colomb qui, de mémoire de Carbétien est vieille de plusieurs dizaines d'années, a été enlevée de l'espace Aimé Césaire, pour trouver un lieu plus approprié sur la nouvelle place.

Conformément aux recommandations de la Deal, le site sera éclairé par des lampes Led de très basse tension, qui perturbent beaucoup moins l'évolution des tortues qui viennent pondre sur la plage.

C'EST NOTRE HISTOIRE!

Selon la municipalité carbétienne, il s'agit d'utiliser « le patrimoine comme un atout majeur pour l'attractivité du territoire, l'équilibre économique et la cohésion sociale ? » . En guise de réponse à tous ceux qui s'opposent sur la base de versions contradictoires concernant l'histoire liée à Christophe Colomb, Jean-Claude Ecanville rappelle « qu'on ne peut pas nier le passé. Nous devons au contraire prendre en compte notre passé pour rebondir sur l'avenir » .

Hormis des petits travaux de finition, comme la pose de barrières anti-stationnement côté route et de garde-corps côté mer, l'ouvrage devrait être livré aujourd'hui (vendredi 7 octobre).

La réalisation d'un pôle commercial sur le site de l'ancienne école, l'aménagement global du site touristique du Canal des Esclaves en collaboration avec la commune de Fonds-Saint-Denis sont des réalisations que la municipalité carbétienne devrait lancer très prochainement.

ILS ONT DIT

Catherine, gérante du point Loto-Pmu contigu à la place

C'est une très belle réalisation. Je n'ai pas été tellement gênée par les travaux qui n'ont duré que 4 mois. Je tiens ce commerce depuis une vingtaine d'années et j'espère que la place va apporter des améliorations non seulement en terme de chiffre d'affaire, mais surtout au niveau de la sécurité. Je suis régulièrement victime de braquages et autres vols ici.

Jean-Claude Ecanvil, maire du Carbet

Cette place a une double fonction : premièrement elle doit contribuer à l'attractivité du territoire et donc au développement économique de la commune et deuxièmement elle sert de rappel historique et de support pédagogique.

Il s'agit de s'appuyer sur un fait réel, structurel qui est le débarquement de Christophe Colomb au Carbet.

Elle avait déjà été matérialisée par une stèle réalisée il y a plusieurs années de cela.

Il s'agit aussi d'embellir notre commune, puisqu'avant il y avait à cet endroit une vieille structure (NDLR : ancien marché aux poissons) dévastée qui devenait dangereuse pour la population. Avec la création de cette place, on pourra s'installer pour assister au magnifique coucher de soleil sur la côte Caraïbe.

Article de H.S - France Antilles (Vendredi 07 Octobre 2016)

Le Canal des Esclaves bientôt réhabilité

Le Maire de la Ville du Carbet, Jean Claude ECANVIL, et le Maire de la Ville de Fonds Saint Denis, Henri ROMANA, ainsi que d'autres partenaires réfléchissent à un aménagement global du canal. Cette démarche de mutualisation des projets a pour objectif d’offrir aux nombreux touristes et visiteurs un parcours mieux sécurisé tout le long de ce site patrimonial qui relie le Carbet à Fonds Saint Denis. Les maires des deux villes concernées présenteront ce projet à leurs conseils municipaux.

.

Cet ouvrage, comme chacun le sait, a tenu un rôle économique important dans la région Nord de l’île car il permettait d’irriguer les nombreuses plantations de la zone Ce site merveilleux vous invite à une excursion d’1h30 en circuit linéaire au cours de laquelle vous marcherez sur l’étroit muret qui borde le canal. Au cours de cette marche de 3 heures, en aller-retour, vous aurez une vue plongeante sur la rivière du Carbet et les plantations privées d’anthurium, d’alpinias, de roses de porcelaine et d’oiseaux du paradis. Rappelons que le canal des esclaves est accessible par Bout Bois - Carbet ou Fond Mascret - Fonds Saint Denis.

 

Ce projet sera porté par Norbert MONSTIN, Adjoint au Maire, Vice-Président de la Commission Travaux et Aménagement de la Ville du Carbet et Patricia PALMONT, Adjointe au Maire, Présidente de l’Office Carbétien du Tourisme.

La Place du débarquement de Christophe Colomb: Des travaux qui avancent bon train

Dans peu de temps le patrimoine du Carbet s’enrichira d’un nouvel espace qui fait référence à une date et un fait historique: 15 Juin 1502, débarquement de Christophe Colomb sur la plage du Carbet.Ce lieu dénommé Place du débarquement de Christophe Colomb ,situé le long de  la RN2, contigu à la paillote du bourg, face à la mer, invitera touristes et visiteurs à la détente tout en nous interpellant sur notre histoire par les aménagements prévus à cet effet. .

L’ancien marché aux poissons, en ruine, présentait un danger certain pour les passants et notamment les collégiens qui souvent fréquentaient cet espace. L’idée de construire cette place sur ce site, à l’emplacement de l’ancien marché, a été fort bien accueillie par les Carbétiens qui ont bien compris qu’un tel projet contribue à l’aménagement harmonieux de notre ville et à l’embellissement de notre front de mer.

Le chantier:

 

Les travaux réalisés par Caraib Moter sont menés avec régularité et  professionnalisme  depuis l’ouverture du chantier. L’esplanade , avec un pavage en granit et béton, se verra de la mer.. Les structures qui s’élèvent au­dessus de l’ensemble représentent les mâts des caravelles. Cette place, accessible à tous, sera protégée depuis la RN2 par des bornes anti­stationnement implantées le long de la voirie et un muret anti­houle avec garde corps en inox côté plage. Les visiteurs pourront s’asseoir et se détendre sous les carbets aménagés  avec des bancs type murets. Ils pourront profiter, en outre, de l’ombrage du flamboyant ou de l’amandier. La stèle de Christophe Colomb sera déplacée de l’espace Aimé Césaire pour rejoindre la nouvelle place juste à côté de cette magnifique photographie d’époque du monument dédié au célèbre navigateur. La Vierge des Marins, restaurée, gardera la place qui était déjà la sienne sur le front de mer; Le site sera éclairé par des lampes LED. .

La municipalité du Carbet a mis le terrain à disposition de CAP NORD qui a financé le projet dans le cadre de l’aménagement du territoire Nord. La municipalité se félicite de ce  partenariat avec CAP NORD. Après la réalisation du point de vue de l’Anse Marigot et la réhabilitation de l’Espace Gauguin, c’est une nouvelle étape d’un partenariat fructueux qui contribue au développement et à la valorisation de l’image de notre ville.

 

Le patrimoine est un atout majeur pour l’attractivité des territoires, l’équilibre économique, l’identité et la cohésion sociale. L’un des objectifs prioritaires de la municipalité du Carbet est la mise en valeur de notre riche patrimoine, Cette mise en valeur repose sur l’action d’accueil et d’animation. Notre participation régulière au week end du patrimoine s’inscrit dans cette démarche de sauvegarde de notre patrimoine.

Réouverture de la boutique “ Kay Man  Jeanne”

Tous les Carbétiens ont encore en mémoire ce terrible incendie qui a ravagé, en l’espace d’une    nuit de mars 2015, l’épicerie de Béatrice CHALU. Les pompiers de Case­Pilote et de Saint­Pierre  n'ont rien pu faire, malgré leur courage et leur détermination, pour sauver ce qui pouvait encore l'être. Les explosions des bouteilles  de gaz avaient considérablement gêné le travail des hommes  du feu. Située en face de l'église Saint­Jacques du Carbet, à deux pas de la mairie, la boutique avait été créée en 1984. À l'époque, c'est Jeanne Chalu qui avait pris le pari de créer cet espace commercial et surtout convivial dans le bourg de la commune. Un lieu emblématique, car plusieurs générations de Carbétiens ont connu cet endroit, populaire et chaleureux, où  l’on  pouvait  échanger sur l’actualité du jour et tout ce qui fait le quotidien des habitués de la petite épicerie.  Une boutique qui a su résister durant plus de 30 ans au développement des supérettes et hyper marchés qui ont pris progressivement le pas sur ces petits commerces contraints de baisser définitivement leur rideau au fil des ans. Une opération de solidarité avait été lancée après ce terrible incendie. Le député du Nord Nestor AZEROT s'est impliqué dans cette démarche de solidarité après une visite du  lieu du sinistre en compagnie du maire et des élus de la ville du  Carbet.

 

Après une année de démarches et de travaux avec l'accompagnement sans faille de nombreux Carbétiens, de la municipalité et d'un comité de soutien composé de Marie Laure GEMIEUX ,Mauricette MARIE SAINTE, Murielle ETINOF, Georges VILAR et Gérard MONSTIN, Béatrice CHALU a pu enfin ouvrir sa boutique le lundi 1er Août. Son commerce est toujours situé au Bourg du Carbet au 3, rue Justin Dormier, à quelques mètres de l’ancien emplacement. Nous avons  retrouvé  une  Béatrice  heureuse de reprendre son activité. Elle remercie profondément  tous ceux qui l’ont aidé à passer ce moment difficile grâce à cet élan de solidarité. Une solidarité sans faille des Carbétiens et de la municipalité qui permet aujourd’hui à la boutique “Kay Man Jeanne” de renaître de ses  cendres.

 

La rue Justin Dormier , après la boulangerie Dauler Bont, accueille désormais une nouvelle adresse: la boutique “Kay Man Jeanne” pour un commerce de proximité au service de la population du Carbet et des environs.

Avis de Démolition

Le Maire de la Ville du Carbet, Jean Claude ECANVIL, informe la population que dans le cadre du projet « Ilôt Mairie » un chantier de démolition sera mené à compter du :                       

 

25 juillet 2016 et durera 5 jours.

 

Il sera procédé à la démolition de l’immeuble du CCAS, place Jules Grévy, et des maisons en ruines situées à l’angle des rues Doume et Perrinon par une entreprise de travaux publics spécialisée intervenant pour le compte de la SMHLM.

Ces démolitions interviennent dans le cadre de l’aménagement du Territoire et confortent le développement social et économique de notre commune. En effet prochainement 12 logements locatifs sociaux et des locaux d’activités seront implantés aux angles des rues Pory-Papy et de la place Grévy et 3 logements et un local d’activité à la rue Perrinon.

 

Ces travaux de démolition, relevant, par conséquent d’un chantier privé, se dérouleront en semaine, hors jours fériés,

entre 7 h et 17 h

A cette occasion et durant toute la période des travaux, la circulation sera provisoirement fermée sur les voies communales Rue Perrinon, Rue du Doume.et se fera UNIQUEMENT Par la Rue Anthony Hubervic.

 

Le Maire, comptant sur leur compréhension, demande aux riverains de bien vouloir se conformer à la réglementation qui sera mise en place pendant toute la durée des travaux afin de permettre la libre circulation des camions d’évacuation et le bon déroulement du chantier.

Clôture du chantier de réhabilitation du  presbytère du Carbet

Mercredi 06 Juillet dernier , l’architecte des monuments historiques, Etienne PONCELET, a convié les responsables des entreprises, le représentant de la municipalité et les cadres administratifs de la mairie, en charge du dossier, à la réunion de clôture du chantier de restauration du presbytère. En présence du Premier Adjoint en charge du Patrimoine, Lucien SAINT JEAN THERESE, du DGS de la ville du Carbet, Jean Claude EUGENE, de l’agent du service aménagement Marlène SIDNEY, du Père Frédéric ESSENGO et des responsables d’entreprises, Mr PONCELET a fait un bilan du déroulement des travaux entamés fin 2014 et invita l’ensemble des personnes présentes à la visite des lieux. Cette visite du bâtiment  a permis  de constater le travail de qualité effectué par ces entreprises  spécialisées  dans  la  restauration  des  monuments  historiques.  L’objectif  était  de respecter le style architectural dans les moindres détails afin que cet édifice inscrit à l’inventaire des monuments historiques en 1991  reste l’un des fleurons du patrimoine architectural de la ville du Carbet. A l’issue de la visite l’architecte a remis les clefs du bâtiment au Premier Adjoint après avoir souligné  les rapports cordiaux entretenus avec la municipalité et les cadres administratifs présents à chaque réunion tout au long du chantier.

 

Comme  nous l’indiquions  dans un précédent  article, la mise en valeur de notre patrimoine, sa sauvegarde , sa protection et son enrichissement constituent un atout majeur pour l’attractivité de notre ville. Notre presbytère est un lieu chargé d’histoire. Cette bâtisse édifiée à l’origine sur un promontoire artificiel pour recevoir la brise, frappe l’oeil du visiteur par l’épaisseur de ses murs de pierre. A l’époque les matériaux de construction étaient transportés de métropole par les voiliers qui s’en servaient  comme  lest. L’édifice  construit  en 1651 par les Jésuites  fut réhabilité  voire reconstruit par les Dominicains qui habitèrent les lieux après le départ des Jésuites. En 1686, le Père Lansart, contrairement à d’autres prêtres de la Martinique, dispose d’un bâtiment en parfait état. De 1835 à 1861, le Père Jean­Claude Goux, alors curé de la paroisse, entreprend des travaux de restauration de l’église et du presbytère. Ce dernier a subi des dégâts lors du tremblement de terre  du  11  Janvier  1839  qui  a  vu  le  bâtiment  se  fendre  à trois endroits.  Le Père Goux est probablement  à  l’origine  des  lambris  peints  présents  dans  le  salon  du  rez­de­chaussée  du presbytère. Le vaste jardin de l’enclos paroissial  avec ses magnifiques manguiers porte encore les traces de l’histoire de nos sucreries à travers ce bâtiment désaffecté que l’on aperçoit derrière les arbres.

 

Nous  souhaitons  la  bienvenue  au  Carbet  à  notre  nouveau  curé,  le  Père  Luc  PHILIPPON  qui occupera les locaux du presbytère à partir du mois de Septembre prochain .

Aménagement de la Plage

Le projet d’aménagement de la plage entre les quartiers Grand Anse et le Coin est une volonté municipale de mise en valeur du potentiel touristique afin d’avoir une meilleure lisibilité de la zone balnéaire. Ce projet est financé par le FEDER

 

La Ville du Carbet veut répondre à un besoin immédiat de soutien et de dynamisation de l’activité économique de la zone agglomérée de la commune en favorisant l’accès aux commerces situés dans cette zone. La municipalité a bâti un projet cohérent afin de préserver l’avenir du site dans le respect des traditions, des habitants et usagers habituels.

 

Les grands objectifs de la commune :

 

1 / Améliorer la circulation, organiser le stationnement.

 

2/ Privilégier les matériaux naturels et les essences locales. 3/ Structurer des zones de baignade.

 

4/ Regrouper et structurer la pêche.

 

5/ Favoriser l’accès des personnes à mobilité réduite. 6/ Mettre en place une gestion durable du site.

 

La première tranche se trouvant derrière la halle de vente de poissons est sur le point d’être finalisée. L’ aménagement avec, notamment un revêtement en bois composite longeant le site favorise ainsi l’accès aux personnes à mobilité réduite. Les choix qui ont été faits pour l’aménagement paysager valorisent le site:

 

  • Des lampadaires solaires orientés dos à la mer afin d’éviter la désorientation des tortues
  • Un rond­point de détente sera aménagé à proximité du “sénat”
  • Des abris pour nos pêcheurs seront implantés le long de la plage face à la mer
  • Le reboisement du site avec les raisiniers de bord de mer, des amandiers et le catalpa.

 

Au niveau environnemental, l’accent est mis sur la préservation de la faune et de la flore locale en réalisant des espaces de protection de la biodiversité. La Ville du Carbet s’inscrit au sein du« Plan Tortues ». Des brigades tortues ont été mises en place l’an dernier. Pour cette année 2016 plus de 10 lieux de pontes ont été balisés sur la plage du Carbet.. Avec le réseau tortues marines de Martinique des actions sont menées dans les écoles pour sensibiliser les enfants à la mission de protection de cette espèce animale. Il faudra cependant réfléchir à un travail de sécurisation de certains lieux le long de la RN2 pour qu’au moment de leur éclosion et de leur départ vers la mer les petits ne soient pas écrasés par les voitures.

 

Cette première tranche d’aménagement est une réussite car elle permet de redynamiser cette vie du bord de mer pour un mieux vivre ensemble des marins­pêcheurs, des restaurateurs, des riverains et des visiteurs.

La Municipalité revalorise notre patrimoine historique

La recherche de l’identité, de ce sentiment d’appartenance à une culture passe par la connaissance du passé. En revalorisant notre patrimoine nous invitons nos compatriotes et singulièrement l’ensemble des Carbétiens à mieux comprendre comment la société dont nous sommes originaires s’est organisée pour survivre avec son énergie et son courage. La mise en valeur de notre patrimoine, sa sauvegarde, sa protection et son enrichissement constituent un atout majeur pour l’attractivité de notre ville.

 

La politique touristique est  l’un des points forts de notre projet de ville car le tourisme est un facteur de développement économique et social qui contribue fortement à l’aménagement et à la structuration du territoire. Il permet, en outre, de faire émerger une identité du territoire. Une ville accueillante pour les touristes est avant tout un territoire de qualité pour ses habitants.

Une balade dans le bourg du Carbet invite à s’approprier spirituellement les lieux visités, moyen de se rappeler et fixer les moments d’un passé qui a fui et que la mémoire réactive. Ce sont ces lieux réhabilités par la municipalité : l’église Saint Jacques, le presbytère, le tombeau de la Dame Espagnole, des monuments classés ou inscrits à l’inventaire des monuments historiques. Cette balade  invitera le touriste à l’émotion  face à l’histoire humaine en s’arrêtant devant l’œuvre de Fanfan Laurier, notre talentueux sculpteur que la municipalité a accompagné en valorisant son œuvre qui trône majestueusement à la croisée  des routes. Cette sculpture participe au devoir de mémoire en  nous ramenant à la vérité historique : la traite négrière. 12 millions d’êtres humains arrachés à leur terre et cette insurrection de 1822 qui prit naissance au Carbet. Le « Pied de l’esclave » nous délivre ce message : il faut regarder avec lucidité son passé pour bâtir avec responsabilité son avenir.

 

Dans peu de temps, la balade conduira touristes et visiteurs à quelques mètres du « Pied de l’esclave » vers le front de mer où une nouvelle page de l’histoire du Carbet viendra enrichir notre patrimoine en référence à une date et un fait historiques : 15 Juin 1502, débarquement de Christophe Colomb sur la plage du Carbet. CAP NORD et la municipalité du Carbet dans le cadre de l’aménagement  du territoire et de la valorisation du patrimoine doteront la ville du Carbet d’un site qui nous rappellera que le nom Carbet est lié à celui de Christophe Colomb comme il l’est également à celui de Paul Gauguin. Au-delà des controverses qui entourent le parcours du célèbre navigateur, nous tenons à marquer notre refus d’occulter notre histoire qui a sa part de grandeur et aussi des pages sombres qu’il faut mettre en lumière afin de donner des repères aux futures générations. La « Place du débarquement de Christophe Colomb » , dont les travaux ont débuté, répondra en partie aux interrogations des touristes qui nous visitent ou à ceux qui nous écrivent à propos de l’absence de trace du passage de Christophe Colomb dans notre île.

La municipalité poursuivra la mission qui lui incombe dans le domaine du patrimoine : contribuer à la sauvegarde des monuments, édifices, éléments naturels ou paysagers menacés de dégradation, de disparition ou de dispersion et concourir ainsi à l’insertion et à la transmission des savoir-faire dans le secteur de la valorisation du patrimoine et des sites.

 

 

 

La réfection des trottoirs du Carbet

Après les travaux de protection de la falaise de Morne Charlotte, la réfection des trottoirs de Grand Anse est l'un des chantiers du programme de sécurisation mis en place par la municipalité dans ce secteur. Cette portion de route particulièrement fréquentée par les piétons et les automobilistes se devait d'être équipée de trottoirs facilitant la circulation des piétons et également l'accessibilité aux handicapés. L'ex Région Martinique et la Ville du Carbet ont entamé les premières tranches de ce chantier qui s'est poursuivi sur un nouveau tronçon de la RN2.

 

Ce chantier est suivi par l'adjoint au Maire, Norbert Monstin, en charge de l'aménagement et des travaux. Cette réfection des trottoirs facilitera l'évacuation des eaux pluviales rendue difficile par l'état de vétusté des caniveaux ou par l'inexistence de ces derniers en certains endroits. La largeur moyenne des trottoirs est d'1m 20 avec la pose, en certains points, d'une clôture qui satisfait pleinement les riverains habitant le long de cette portion de route. La Collectivité Territoriale de Martinique a pris le relais de la Région pour la poursuite de la réfection des trottoirs qui viennent d'être rendus à la circulation des piétons après le nettoyage des bordures.

 

Désormais les piétons peuvent circuler dans ce secteur de Grand Anse dans de meilleures conditions de sécurité. De l'avis des habitants, ces travaux qui s'avéraient nécessaires vont faciliter le déplacement des personnes âgées qui appréhendent le parcours entre le supermarché et la pharmacie. L'accès à la halle de vente de poissons ou à la pharmacie se trouve ainsi facilité. Ces travaux ont permis l'aménagement des entrées de quelques habitations le long de la route. Les riverains heureux de ces efforts faits pour la protection des piétons regrettent cependant l'incivilité de certains automobilistes et motards qui traversent l'agglomération à grande vitesse au mépris des règles de sécurité.

 

Parallèlement au déroulement des gros chantiers, la municipalité planifie chaque année un ensemble de travaux nécessaires à la réfection des sites communaux qui ont subi une certaine dégradation au cours des années. Ces chantiers sont réalisés le plus souvent par les services techniques municipaux.

 

 

Les marins-pêcheurs du Carbet fiers de leur nouvel outil

Ils étaient tous présents, les marins-pêcheurs du Carbet, autour de leur président, afin de recevoir les clefs de cette halle de vente tant attendue et qui enfin allait leur être livrée sous le chaud soleil de ce lundi 7 Septembre.

Le maire, Jean Claude ECANVIL accompagné de ses conseillers tenait à échanger avec les marins-pêcheurs avant la remise officielle des clefs. Ce fut une réunion très fructueuse au cours de laquelle ont été abordés tous les points concernant la gestion de cette infrastructure qui de l'avis de tous viendra renforcer l'attractivité et améliorer la performance du secteur de la pêche.

 

Il faut rappeler que l'implantation de la halle dans cette zone est un choix unanime des pêcheurs. La municipalité a donné une suite favorable à leur demande en mettant en oeuvre cet outil de nouvelle génération afin de répondre aux exigences de normes de qualité et au besoin d'organisation de la vente du poisson. Cet outil mis à la disposition des professionnels de la pêche permettra de valoriser les produits de la mer mais aussi d'impliquer et responsabiliser l'ensemble des marins pêcheurs au respect de ces normes. Le maire, au cours de ces échanges, leur a d'ailleurs signifié combien il est important pour la municipalité qu'ils soient associés étroitement à la gestion intégrée de cette halle de vente.

 

La réalisation de cet ensemble composé d'une halle de vente, d'une chambre froide et d'un distributeur de glace a été financée par les Fonds Européens pour la pêche à hauteur de 41,24 %, la Région 38,76% et la ville du Carbet 20%.

 

Le premier adjoint, Lucien SAINT JEAN THERESE, procéda à la remise des clefs au président de l'association des marins pêcheurs, Yannick MAIZEROI qui invita l'ensemble de ses collègues à prendre possession des lieux. Il faut préciser que depuis le mardi 8 Septembre la vente de poissons est strictement interdite au bord de la route sur le territoire de la ville du Carbet. Les consommateurs devront donc s'habituer à ces nouvelles dispositions en venant acheter leur poisson à la halle de vente qui dispose d'un parking pour l'accueil de la clientèle.

Le Mérite Récompensé

La ville du Carbet a été choisie par la Compagnie des architectes en chef des monuments historiques pour décerner la médaille du mérite à deux ouvriers qui font partie de ces compagnons , travailleurs exemplaires , de grande compétence et au talent reconnu dans la restauration des sites historiques. Ces médailles sont d’ailleurs remises de façon exceptionnelle à raison de 3 à 4 exemplaires par an.

C’est donc dans la salle de délibérations de la mairie en ce jeudi 23 Avril que messieurs ESTRELA Pascal et LEGUEL VOULT Constantin de l’entreprise TERH Caraïbes ont été honorés en présence du Maire du Carbet, de deux adjoints, de l’Architecte en Chef et Inspecteur Général des Monuments historiques, Monsieur Etienne Poncelet, des représentants du monde de l’entreprise, du Parc Naturel Régional, de la DAC, de la DEAL et des nombreux collègues venus leur témoigner toute leur sympathie.

Monsieur Poncelet, après avoir tracé le parcours des récipiendaires, a rappelé qu’il était important pour lui de remettre cette distinction au Carbet, une ville qui valorise son patrimoine par la réhabilitation de ses monuments et sites historiques. Le chantier en cours de la restauration du presbytère, ainsi que les travaux de l’église et du tombeau de la Dame Espagnole pratiquement achevés sont , à son avis, des ouvrages marquants dans le domaine de la réhabilitation de monuments historiques parce qu’il y a là  convergence des talents et des compétences des gens du métier. Des mots qui ont suscité l’émotion chez ces ouvriers qui demain continueront à œuvrer à la valorisation de notre patrimoine.

 

Des chantiers pour l'amélioration du cadre de vie des Carbétiens

 

Aujourd'hui, quand on parle de cadre de vie, cette notion ne se limite plus à l'implantation d'un certain nombre d'équipements. D'autres critères sont mis en exergue notamment à travers les questions de propreté, de qualité des services extérieurs, de proximité des services et de l'amélioration de la sécurité des administrés. Les différentes réunions de quartier tenues tout au long de notre mandature nous ont permis de mieux connaître les attentes des citoyens et prendre en compte les spécificités de leur environnement.

 

Dès le début de notre mandature, face à la recrudescence des dépôts sauvages, nous avons entrepris une série d'actions visant à communiquer et sensibiliser les habitants sur la nécessité d'appliquer les règles en vigueur dans le cadre de la protection de l'environnement. Le service environnement de la municipalité exerce pleinement sa mission de prévention et de sensibilisation auprès de la population.

 

Nous avons noté dans les attentes et priorités des Carbétiens cette forte demande concernant la sécurisation des déplacements des piétons dans la traversée de l'agglomération notamment dans le secteur de Grand Anse, de l'ancienne crèche à la thalassothérapie. Nous avons  réalisé ces travaux d'aménagement des trottoirs sur cette portion de voie très fréquentée puisqu'elle se situe dans un secteur commercial (libre-service, pharmacie, micro-centre, vente de poissons, restaurants…). Le deuxième tronçon est en cours de réalisation. Il y aura une troisième tranche de travaux qui  contribuera, comme les deux  précédentes, à revaloriser l'image de cet espace urbain tout en renforçant la sécurité des habitants.

 

Les actions menées dans le domaine de la sécurité de nos administrés nous ont permis de rénover entièrement la route du Kayali (ex Morne Madkaud ), le Morne Table, de sécuriser la route de Bout Bois dangereuse en certains endroits, de rénover une partie de la route des Pitons ainsi que celle de Belfond. D'importants travaux de construction d'ouvrages permettent aujourd'hui de protéger des habitants du Morne aux Boeufs de l'écoulement des eaux et des glissements de terrains (zone de l'EHPAD en contre-bas de la RN2). Les habitants de Lajus, en contre-bas du Centre hospitalier, sont aujourd'hui protégés de l'écoulement des eaux pluviales suite à la construction d'un ouvrage de sécurité.

D'importants travaux de confortement de falaises ont été réalisés afin de sécuriser les habitations et bien entendu les administrés. Ce fut d'abord le confortement de la falaise du pont Cambeilh sur la route des Pitons puis ces travaux du Morne Charlotte tant attendus par les riverains.

Le cadre de vie c'est aussi la proximité des services. Dans peu de temps notre ville sera à nouveau équipée d'une station service qui viendra donc renforcer l'attractivité commerciale. Il est important de rappeler les raisons qui ont entraîné l'arrêt des travaux de construction de cette station en 2008. Il s'agit bien de travaux de construction et non de réhabilitation puisque l'établissement a été démoli.

Le permis de construire accordé le 11 Février 2008 à la société WEST INDIES PETROLEUM COMPAGNY  pour la construction d'une station service a fait l'objet d'observation dans le cadre du contrôle de légalité. En effet ce projet était situé dans une zone orange avec un aléa fort « inondation » sur la carte règlementaire du Plan de Prévention des Risques Naturels, zone qui interdit les constructions nouvelles.

Par ailleurs, ce projet, situé dans le périmètre de protection des monuments historiques, a reçu un avis défavorable de l'Architecte des Bâtiments de France (consultation obligatoire)

Le Sous Préfet a donc demandé de retirer l'arrêté du 11 Février 2008 accordant un permis de construire à la société WEST INDIES PETROLEUM COMPAGNY et de lui substituer un refus.

Une décision de refus en date du 22 Avril 2008 a été notifiée au pétitionnaire.

A notre arrivée aux affaires en 2008, le Sous Préfet nous demande, comme le prévoit la loi, d'appliquer cette décision.

En 2011 le Plan de Prévention des Risques Naturels a fait l'objet d'une modification suite aux travaux d'aménagement global de protection contre les inondations réalisés au quartier Fond Savane (Arrêté n°11-02037 modifiant le PPR du 17 Juin 2011). La parcelle A n°294 sur laquelle est située la station est concernée et reclassée en zone jaune avec un aléa moyen « inondation ».

Suite à cette modification, la demande de permis de construire  déposée le 27 Décembre 2012 par la COMPAGNIE ANTILLAISE DES PETROLES est accordée le 25 Avril 2013. L'Architecte des Bâtiments de France a émis un avis favorable assorti de prescriptions.

Dans une conjoncture  difficile et incertaine la municipalité affirme ici sa volonté d'accompagner les investisseurs qui contribuent à la revitalisation du tissu économique du Carbet et de la région Nord Caraïbe.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© mairie du Carbet