BIENVENUE SUR LE SITE DE LA VILLE DU CARBET
BIENVENUE SUR LE SITE DE LA VILLE DU CARBET

Lucien Saint-Jean-Thérèse, premier adjoint au maire du Carbet en charge des écoles et de la culture : « Offrir les meilleures conditions d'accueil aux enfants et au personnel »

Au Carbet, la rentrée 2014-2015 s'annonce apaisée et sereine tant pour les petits de la crèche, les maternelles et les primaires. Tout a été mis en oeuvre pour qu'ils fassent leur rentrée dans des conditions optimales. Outre l'achat de mobilier scolaire, la Ville a réalisé de nombreux travaux de réhabilitation dans les écoles.

Faites-nous un petit bilan de l'année écoulée et parlez-nous de l'année à venir ?

L'année scolaire 2013-2014 s'est déroulée dans de bonnes conditions avec notamment une augmentation des effectifs des deux écoles primaires et la reconduction des activités comme le tennis, le basket, le scrabble au niveau de l'accueil de loisirs dans la tranche 16-18 heures. Sur le plan pédagogique il faut signaler, en maternelle, la mise en oeuvre du programme Parler (Parler apprendre réfléchir lire ensemble pour réussir) dont l'un des objectifs est de prévenir de manière précoce les insuffisances constatées au primaire dans la maîtrise de la langue. La grande nouveauté de cette nouvelle année scolaire sera bien entendu l'application de la réforme des rythmes scolaires. Une réforme qui propose une meilleure articulation des temps scolaires et périscolaires et qui exige bien évidemment une réorganisation du dispositif. On s'y est préparé avec de nombreuses réunions de concertation avec les équipes pédagogiques ainsi que notre participation aux rencontres avec les instances académiques. Cette année scolaire verra également le transfert des élèves et du personnel de l'école mixte B dans les nouvelles installations situées Avenue-des-Droits-de-l'Enfant.

Comme vous venez de le dire, vous entrez dans les nouveaux rythmes scolaires. Que pensez-vous de ce dispositif ?

Je suis convaincu de la nécessité d'une réforme des rythmes scolaires. Celle qui sera appliquée cette rentrée préconise une semaine de quatre jours et demi avec une priorité au mercredi matin scolarisé. Cette réforme fait appel à une forte implication des mairies qui doivent prendre à leur charge les activités périscolaires. Il est clair que beaucoup de collectivités n'ont pas les moyens de faire face à ces nouvelles charges dans le contexte actuel. L'État propose des aides financières mais on peut se poser la question de la pérennisation des fonds. Dans notre organisation nous avons opté pour la classe du mercredi matin et le regroupement des activités périscolaires le vendredi après-midi. Je pense que regrouper les activités en un après-midi a plus de sens que les imaginer en 45 minutes. On pourra mieux mutualiser les équipes d'animateurs et les locaux et aussi organiser des après-midi de découvertes culturelles ou sportives sans perdre de vue la nécessité d'adapter la réforme au territoire car ce sont bien les communes qui connaissent les besoins des enfants.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© mairie du Carbet