BIENVENUE SUR LE SITE DE LA VILLE DU CARBET
BIENVENUE SUR LE SITE DE LA VILLE DU CARBET

L'Office Carbétien du Tourisme vous acueille. 

Tél : 0596 76 61 42

Email : ocartour@orange.fr

Une Fête du poisson : GRANDIOSE !!

Cette 7ème édition de la fête du poisson a justifié son label Cap Nord pour une manifestation considérée comme l’évènement incontournable du Nord Caraïbe. L’Office Carbétien du Tourisme et la municipalité  en mettant en avant les atouts de la ville ont obtenu ce label porteur d’une nouvelle dimension à cet évènement qui a attiré durant ces deux jours un important public sur la côte Caraïbe. Le Carbet a été durant ce week end du 14 juillet un pôle d’attraction pour les jeunes et les moins jeunes qui ont investi dès les premières heures de la matinée la halle de vente et la plage de Grand Anse.  

 L'ouverture de la Fête du Poisson a eu lieu sous la présidence d'honneur de Mme Monique AUDINAY, présidente de la commission Culture, Patrimoine et Tourisme de CAP NORD. Cette 7 ème édition a été parrainée par Mme Mirella MERAUD-CELIMENE, présidente du syndicat des marins pêcheurs et aquaculteurs de la Martinique et vice- présidente de l'école de formation maritime de Trinité. Deux jeunes Carbétiens  ambassadeurs des métiers de la mer ont été honorés: Thomas KICHENIN et Yannick MAIZEROI. 

 L'ORCARTOUR et l'Association des marins pêcheurs avaient tout mis en œuvre pour réserver le meilleur accueil aux visiteurs qui ont particulièrement apprécié le blaff gratuit qui leur a été proposé. La vente de poissons a eu lieu cette année à la halle des produits de la mer offrant  de meilleures conditions d’hygiène ainsi qu’une plus grande variétés de poissons grâce à l’apport de la poissonnerie Bapté. Les stands  d'exposition et de plats à emporter ont été très fréquentés par les visiteurs qui ont beaucoup apprécié le punch en musique animé par Jean Luc Bougrainville.  La dégustation gratuite du blaff appréciée comme chaque année rappelle, s'il en était besoin, que ce produit est une des richesses de la gastronomie locale. Les anciennes générations se souviennent encore de ces restaurants du bord de mer qui avaient fait du Carbet un lieu réputé et très fréquenté par les amateurs de blaff notamment en période de vacances.

Durant ces deux jours la scène a accueilli de la zumba avec Heleny, du rire avec «  les Foubins », le grand ballet Exotic du Robert qui a enflammé les planches  ainsi qu’un show de maillots de bain. Sur l’eau aussi petits et grands étaient aux anges avec des initiations au jet ski, des jeux aquatiques gonflables, une régate d’avirons traditionnels. Les animations en soirée ont drainé une foule importante durant ces deux jours. Il faut dire que les prestations étaient de qualité avec notamment “La Mafia” de Jean Michel Cabrimol, le thème “Carbet beach sound” avec le célèbre artiste Paille et en clôture “Vakans O’Péyi” avec Kwaxi Color.

De l’avis de tous,  la fête du Poisson 2017 aura été un excellent cru. Au fil des éditions la diversité et l’amélioration répondent  aux attentes des visiteurs.

 

Félicitations  à la Présidente de l'OCARTOUR, à CAP NORD, à l'Association des marins-pêcheurs, aux restaurateurs qui ont joué le jeu, aux sponsors, aux artistes, à Radio Fréquence Caraïbe, à nos majorettes, aux agents municipaux et à tous ces bénévoles qui se sont mobilisés pour la réussite de la fête. 

Au moment où certaines communes affichent leurs spécialités en matière culinaire pour en faire un événement culturel dans l'année, la fête du poisson doit demeurer une manifestation majeure qui vient affirmer l'identité de notre ville.

 

Yannick et Thomas leur passion, la mer  : La relève est assurée

Deux jeunes Carbétiens , ambassadeurs de la mer, Yannick MAIZEROI et Thomas KICHENIN ont été honorés lors de la fête du poisson au Carbet. Ces deux jeunes ont compris l’intérêt de se tourner vers les métiers de la mer. C’est d’abord pour eux une passion. Nous les avons rencontrés et partagé avec eux leur motivation:

 

 Thomas KICHENIN : A 17 ans il a obtenu son CAP Matelot à l’Ecole Maritime de Trinité . L’année prochaine il suivra un BAC Pro conduite et gestion d’entreprise maritime.

«  Je ne veux pas faire uniquement de la pêche, mais le transport de passagers « J’ai choisi ce métier car depuis mon plus jeune âge la mer est une passion pour moi. Mon rêve est de naviguer sur les mers comme capitaine. Pour avoir le maximum de compétence, je vais devoir partir poursuivre mes études en France, mais aussi accomplir mon rêve. Je trouve que les jeunes de mon âge ne sont pas assez conscients de la chance que nous avons de vivre sur une  île, d’être entourés d’eau. La mer propose tout plein de possibilités d’emploi. C’est magique !!

 

Yannick MAIZEROI : A 16 ans , ce jeune homme marin pêcheur de père en fils prépare son BAC Pro de Conduite et Gestion d’Entreprise maritime. L’année prochaine il passe en première. Ce sera l’occasion pour lui de passer son brevet de « Capitaine 200 » à l’Ecole Maritime de Trinité (Le brevet de capitaine 200 « pêche » permet d’exercer les fonctions de : Capitaine à bord des navires de jauge brute inférieure à 200 armé à la pêche soit (100 tonneaux) ne s’éloignant pas à plus de 20 milles des côtes ou encore de Chef mécanicien pour les machines de moins de 250KW.

 

“ Aller vers les métiers de la mer, cela va de soi, mon père étant dans le métier. Depuis tout petit ma vie se passait au bord de l’eau. C’est une passion pour moi. Je me suis lancé dans le métier pour être  Capitaine sur un thonier. Ce sont des bateaux qui pêchent des tonnes de thons. Avoir le grade de capitaine 3000 c’est mon rêve.

Le plus souvent dès que l’on dit qu’on est à l’école maritime de Trinité les gens entendent pêche. Il n’y a pas que la pêche à l’école de Trinité. Il y a d’autres branches à explorer. J’invite les jeunes comme moi à choisir les métiers de la mer. C’est un métier, je ne vais pas vous mentir , difficile à préparer. Il faut savoir lire les cartes et le paysage, lire les points GPS, il faut vraiment aimer. C’est un métier vaste où il y a beaucoup d’ouverture. Et puis cela nous fait découvrir le monde, on visite plusieurs ports. En tout cas c’est ce que j’aime”.

 

Yannick et Thomas montrent la voie à d’autres jeunes qui n’ont pas encore choisi les études qu’ils veulent entreprendre. Au Carbet, ils sont la fierté de toute la population . Etre marin pêcheur, capitaine sur un chalutier ou matelot sur un thonier avant tout la passion de la mer est primordiale. La Mer est en effet, un gisement très large et généreux de « richesses » de toutes sortes dont la mise en valeur et l’exploitation est utile, sinon indispensable à notre humanité.

 

 

Voyage à travers un florilège de saveurs au Carbet

La thématique culinaire se déploie sur l’ensemble du territoire communal avec des commerces, des lieux de restauration notamment sur notre plage de sable noir ainsi que sur d’autres sites pour le plus grand plaisir des touristes et visiteurs. Le savoir-faire et les talents sont mis en valeur dans tous ces espaces qui forment un véritable parcours du bien-vivre. Les commerces et lieux de restauration, dans toute leur diversité et leur richesse font partie du patrimoine Carbétien. Aujourd’hui le Carbet enregistre un taux de fréquentation qui le place en bonne position parmi les communes les plus attractives. Les plages et les restaurants très fréquentés, durant le week end notamment, sont des indicateurs de cette attractivité grandissante.

Nous avons rencontré l’un de ces restaurateurs qui nous avouait ceci: “ On est fier de travailler sur ce beau littoral du Nord, et au Carbet tout particulièrement. Nos activités se portent bien. Il y a une saine concurrence entre nous et c’est cela qui fait toute la différence. Nous nous concertons sur des problématiques afin de trouver ensemble des solutions pour que les choses aillent mieux. Nous mettons un point d’honneur à travailler avec les pêcheurs et les agriculteurs du Carbet et des environs. Nous avons les produits à portée de main, donc du producteur au consommateur. C’est un atout qui valorise notre métier.”

 

Les restaurants du Carbet, dans leur diversité, s’inspirent aussi bien de la tradition que de l’imaginaire. L’enjeu touristique et économique impose des règles à tous. Il faut être compétitif en proposant une cuisine actuelle, une cuisine de goût qui valorise les produits du terroir et qui se réinvente au quotidien dans nos assiettes. Ce florilège de goûts et de saveurs se partage et se transmet grâce au savoir-faire de nos restaurateurs à travers leurs diverses enseignes: Le Pélican Beach, Loulou Flamme, Le Petitbonum, La Datcha, Kayjacko, L’Imprévu, Chez les Pêcheurs, Le Beach Grill, Le 1643, L’Abri Côtier et le dernier arrivé Les Arômes.

Les restaurateurs de la plage sont complémentaires et proposent une grande diversité de plats avec un point essentiel : des produits du terroir, de la région Les agriculteurs, les marins pêcheurs, et l’aquaculteur de la commune sont leurs principaux fournisseurs.

 

Les évolutions sociétales influencent le comportement du consommateur. De nos jours le client est devenu plus imprévisible dans son choix du lieu de restauration mais aussi dans son choix des prestations alimentaires ou de boissons. L’un des signes marquants de ces évolutions est le développement d’une forme de restauration appelée “snacking” ou encore “cuisine de rue” produite par les roulottes. Notre commune n’échappe pas à cette tendance avec quelques points de restauration rapide avec l’offre de type sandwicherie-viennoiserie ou de” snacking”. Ils ont chacun leur particularité et répondent aux besoins de la clientèle. Répartis sur l’ensemble du territoire de la commune on s’arrêtera au quartier Le Coin à “L’Epi Santé” boulangerie pâtisserie et son coin sandwicherie- viennoiserie, à l’Espace Aimé Césaire dès la tombée de la nuit pour une “crêpes party” très originale et Chez Axel,quelques mètres plus loin le tout nouveau point de vente ; la rôtisserie “Le truck qui fume” en journée qui vous propose le poulet local rôti. La tradition du boudin local de “Chez Lebrun” a depuis longtemps dépassé les frontières du Carbet. Le bourg n’est pas en reste avec la pâtisserie “Tendresse Caraïbes”, l’incontournable “Maurice frites”, les pizzas de “Chez Billy” les snacks de la place Jules Grévy “Chez Nelly” , “L’En Ka Créole” et bien sûr un passage obligé chez Ziouka et sa farandole de glaces pour le plaisir de ses nombreux clients. Cet itinéraire s’achèvera sur la plage de l’Anse Turin à la roulotte de “La vague bleue” mais aussi juste après le tunnel où Maurice vous proposera des délicieuses grillades “les pieds dans l’eau”les vendredis et samedis soirs.

Dans un contexte économique difficile, nos socio professionnels contribuent à la qualité de vie des citoyens. La diversité, la qualité et l’accessibilité de leurs établissements sont des facteurs déterminants pour faire du Carbet une commune dynamique, animée et conviviale.

La cohabitation harmonieuse entre les restaurants traditionnels et les divers points de restauration rapide est une réalité. La municipalité veille à ce que les règles d’exploitation soient les mêmes pour tous.

Les élus du Nord réunis pour montrer l’attractivité du Nord Caraïbe

Le bateau de croisière Club Med 2 a fait escale dans la rade de Saint-Pierre. A cette occasion, le maire de la ville de Saint-Pierre a invité les élus de la côte afin d’adresser un signe fort d’engagement commun pour un développement de notre région.

 

 

L’évènement était bien dans la rade de Saint Pierre en ce jeudi 16 Février avec l’arrivée de ce superbe cinq mâts , un navire de 127 m de long équipé de 170 cabines occupées par les 208 passagers heureux de débarquer sur la place Bertin. A travers cet évènement, la municipalité de Saint Pierre a voulu montrer que le Nord Caraïbe n’est pas isolé et qu’il possède des atouts indéniables pour sortir de son marasme. La présence des maires du Morne Rouge, de Saint Pierre, du Prêcheur, du Carbet et de Case Pilote et des 1ers Adjoints du Morne Vert et du Carbet est un signe fort de cette volonté de se mettre ensemble autour de projets constructifs pour le développement économique du territoire Nord Caraïbe.

 

Cet escale du Club Med 2 pourrait en appeler d’autres nous dit l’un des  organisateurs  des  croisières mais il  faudrait pour cela se réunir autour d’une table avec les élus et les responsables  des compagnies afin de définir une offre touristique cohérente et adaptée aux réalités du territoire Nord.

 

  • Christian RAPHA : Maire de Saint-Pierre : « Le Club Med 2 a choisi de venir à Saint-Pierre sans demande de notre part. Cela traduit l’attractivité naturelle de notre territoire. Nous étions en train de travailler sur un dossier pour inciter les compagnies à venir à  Saint Pierre  à l’horizon de la saison 2018-2019. L’escale du Club Med 2 prouve que Saint Pierre de par  son histoire est naturellement attractive. Nous voulons souligner cela, c’est la raison pour laquelle j’ai invité les maires des villes environnantes à venir démontrer notre fort intérêt pour ce tourisme particulier qui est en plein développement. Nous travaillons avec le CMT pour que Saint Pierre soit une destination à toute croisière de cette dimension c’est à dire 400, 500 passagers. Comme le Marin, les Trois Ilets et Anses D’Arlets, le Nord Caraïbe avec son riche patrimoine doit avoir une plus large part dans l’offre touristique   «

 

 

  • Jenny DULYS : » Je trouve que c’est une bonne chose. Il faut réveiller le Nord Caraïbe car nous avons perdu trop de temps. Aujourd’hui avec l’arrivée du Club Med nous allons avoir des retombées pour l’ensemble du Nord Caraïbe, car vous savez bien que si Saint-Pierre n’évolue pas les autres communes sont bloquées. Que ça parte de Saint Pierre c’est une très bonne chose. Je dis bravo pour cette initiative et nous espérons que les choses vont  continuer dans ce sens. »

 

  • Ralph MONPLAISIR : "Le Nord Caraïbe dans son ensemble a besoin d’être solidaire. Quel que soit ce qui se passe dans une commune du Nord Caraïbe, les autres communes vont en profiter en bénéficiant des retombées. On peut très bien visiter Saint Pierre et déjeuner à Case Pilote ou au Carbet . L’arrivée d’un bateau comme le Club Med dans la baie de Saint-Pierre est un évènement important pour le Nord. La baie de Saint Pierre offre les meilleures conditions à l’arrivée de bateaux de croisières. C’est une baie magnifique qui devrait être mieux mise en valeur avec notamment ces escales de navire comme le Club Med  qui  déverse tous ces visiteurs qui viennent s’enrichir des valeurs de notre  patrimoine.

           En ce qui me concerne je suis ouvert à cette idée de faire venir des bateaux à chaque port  du Nord Caraïbe, et s’il faut lancer                    un appel pour cela je le fais volontiers. N’oublions pas  que c’est la solidarité qui nous permettra d’y  arriver.”

 

  • Jocelyne GUATEL : 1ere  adjointe au Maire du Morne Vert : »Le Morne Vert est tourné vers  le tourisme vert ce qui est tout à fait normal. Ce sont de très belles randonnées dans un paysage exceptionnel avec un  guide professionnel. On a donc cette liaison à faire entre  Saint Pierre et Morne Vert en invitant les touristes à découvrir les beautés de l’arrière pays  et voir comment la Martinique est une île magnifique avec son versant mer bleue et l’autre versant d’une végétation  luxuriante.”

 

 

  • Marcellin NADEAU : Maire du Prêcheur : « Nous sommes là en toute solidarité pour marquer notre volonté de voir un développement du Nord Caraïbe. Cela fait longtemps que nous attendons la poule aux    ufs d’or, une hirondelle ne fait pas le printemps non plus    c’est peut être un élément, un encouragement. Je crois que, nous élus, nous travaillons à structurer l’offre, pas seulement pour la croisière, il faut aussi le tourisme de séjour. Il faut aussi que  le tourisme que nous préconisons soit en relation avec une véritable dynamique  de développement qui soit bénéfique et profitable à tous les secteurs, que ce soit l’agriculture , la pêche, l’agro transformation, l’artisanat, le petit commerce , les hôtels. Je crois que c’est une bonne dynamique mais il ne faut pas s’en contenter. Il faut travailler à assurer une offre touristique véritable et pourquoi pas cibler une clientèle qui peut être tournée vers une autre forme de tourisme, un tourisme qui soit une alternative à ce que l’on connaît dans le sud. Une clientèle moins sable  blanc et soleil mais plus un tourisme de  niche, un éco tourisme, un tourisme basé sur notre richesse patrimoniale   ».

 

  • Jean-Claude ECANVIL, Maire du Carbet : « Je trouve que c’est une belle initiative du maire  de Saint-pierre qui est en train de fédérer les initiatives des  collectivités  sur  le  Nord  Caraïbe. Le Nord  Caraïbe  est  une région favorisée contrairement aux idées reçues. Elle  n’est pas défavorisée, donc il faut que nous les maires prennent en  compte  cette  dynamique pour pouvoir impulser des initiatives, impulser des mouvements touristiques, économiques pour un meilleur développement du Nord Caraïbe. Je crois qu’il est important que l’on agisse ensemble. De plus en plus nous aurons à mutualiser les actions. Cette  matinée à Saint Pierre peut être l’élément déclencheur à des actions futures regroupant les maires de la côte pour un meilleur développement du Nord Caraïbe.”

 

-     Monique AUDINAY : Elue COMMUNAUTAIRE   en charge de Pôle culture,  patrimoine et tourisme du CAP NORD :

 

"Depuis Janvier 2017 nous avons la compétence Tourisme. Nous travaillons à la mise en place de la structure à travers de nombreux contacts avec les responsables du secteur. Nous sommes heureux  et  très  intéressés  par  la  manifestation  de  ce  jour.  A travers les discussions avec les élus présents.

Nous notons une belle unanimité autour de ce projet d’escale qui devrait dynamiser l’économie du territoire. Nous sommes dans cette démarche de mutualisation des actions et des projets pour le développement socio-économique du Nord  Caraïbe”

 

Bienvenue à l'Orchidée

Fleuriste depuis 25 ans, Maddy EDMOND est de retour au Carbet. Après une première expérience de 5 années dans notre commune, l’entreprise a fermé ses portes pour enfin réouvrir en ce début d’année 2017 à l’entrée de la ville, au quartier Le Coin. La nouvelle boutique, très bien située au bord de la RN2, avec un parking en face, est donc la nouvelle adresse de tous ceux qui voudront offrir des fleurs.

 

Cette nouvelle  enseigne  vient  s’ajouter  aux autres commerces du Carbet. L’orchidée a pour vocation de mettre les fleurs au

cœur de toutes les circonstances ( plaisir d’offrir, baptêmes, mariages, enterrements). Le local est pratique et lumineux. L’entreprise dispose d’ un espace discret pour la confection des bouquets à

la demande. « L’Orchidée « propose des fleurs coupées, naturelles ou artificielles  ,  des compositions et quelques plants pour agrémenter votre jardin. On y trouvera  également  des petites décorations à offrir.

 

Pour la gérante, Maddy EDMOND c’est une fierté de travailler au Carbet : “ L’ouverture de cette enseigne est un point positif pour tout le personnel. Nous sommes heureux d’apporter notre contribution au dynamisme économique du Carbet qui avance. On a pu bénéficier du soutien du maire et de son équipe pour l’ouverture du magasin. Je trouve que le Carbet a beaucoup évolué. J’ai beaucoup travaillé sur le Carbet et j’entretiens des liens sincères avec de nombreux Carbétiens.Je dirai que ces liens m’ont fortement motivé pour revenir au Carbet et je suis  heureuse de me retrouver dans cette dynamique à côté d’autres enseignes qui participent elles aussi à la vie économique de la  commune.”

 

Avec la nouvelle équipe, et l’expérience d’Aurélie, le magasin aura chaque semaine une tonalité différente avec la décoration et les compositions de sa   création.

 

Aurélie VIRAILLE se dit prête pour le challenge : «  Je suis fière de travailler avec Mme EDMOND,   j’ai fait des études de fleuriste à l’école des fleuristes de Paris. Retourner au pays et travailler est une joie et une belle opportunité pour moi. Je suis là pour satisfaire le client.. tout simplement «

 

Jean Claude ECANVIL , maire du Carbet: “ L’ouverture de cette boutique vient étoffer et diversifier. l’offre commerciale. Cette nouvelle implantation répond à un besoin des habitants. Je rappelle  que la municipalité a toujours accompagné les entreprises qui viennent s’installer au Carbet car nous savons que leur implantation sur notre territoire génère des emplois et de la richesse.”

 

Maddy EDMOND vous invite à découvrir une large gamme de compositions florales, de plantes et décorations . “L’Orchidée réalise à votre demande des créations pour toutes les occasions.

 

La boutique est ouverte du lundi au Dimanche Lundi au Samedi : 7h30-18h ( sans  interruption)

Dimanche : 8h à 11h Tél : 0596 52 43 04 – 0696 27 17   30

 

 

Le Carbet a choisi ses Reines

Pari réussi pour la Ville du Carbet et l'OCARTOUR pour l'élection de la Reine, Mini Reine et Reine Mère du Carbet, samedi 11 fèvrier la paillote du Bourg était bondé par le public venu applaudir les candidates. 
Les candidates avec l'aide de leurs parents et de la responsable de la caisse des écoles, Rosemonde ZEBO JOURDAN ont rivalisé d'ingéniosité lors du passage en travesti. Les enfants ont su arborer en costumes les petits métiers d'antan ( marchande de légumes, pistaches,bonbons, gateau ). Un travail de recyclage a été fait pour les costumes travestis ( robe en papier de journal, le monde marin représenté). 

Après 3h de défilé devant un public conquis à l'annonce du résultat a été accueilli avec joie.
La mini reine, Yoana a eu les faveurs du jury
Romaine la reine-mère et Roselyne sa 1ère dauphine. Elles étaient les deux candidates de la catégorie et elles ont été radieuses et très applaudies. 

Léïla, la reine du carnaval 2017 du Carbet, félicitée par le maire Jean-Claude Ecanvil qui a remercié tous ceux et celles qui ont contribué à la mise en place et à la réussite de la manifestation. 

Programme du Carnaval 2017 au Carbet

Election Mini-Reine et Reine du Carbet

Samedi 11 Fèvrier 2017 à la Paillote du Bourg du CARBET à partir de 17H.

Venez nombreux supporter les candidates !!

 

 

Kannaval Kawbé 2017

Au programme : Vidé an la ria, Carnaval des Ecoles et le jours gras. Dimanche gras 26 fèvrier, 15h30 : Sortie de le Reine et de la Mini-Reine et présentation de sa majesté Vaval !!

 

 

" Kout Zin ": Deuxième Edition

Pour la deuxième édition, les associations des marins-pêcheurs et des  plaisanciers  du  Carbet avaient réuni leurs efforts pour l’organisation du concours de pêche « Kout zin » qui a été une belle réussite. En effet pas moins de 17 équipages ont participé à cette  manifestation  qui  a  vu  se côtoyer différents types d’embarcation : yoles, canots de pêche, bateaux à moteurs. Marins-pêcheurs et plaisanciers ont pris le large dès les premières heures de la matinée, rivalisant ainsi de différentes techniques de pêche pratiquées sur la côte : petite traîne, grande traîne, la  ligne, pêche à la boule.

 

Les concurrents ont usé de stratégies différentes : les uns prenant le large tandis que les autres ne s’éloignaient pas de la côte.. Vers 10h, ils ont tous convergé vers le DCP. Des lignes de fond avec   des bouées ont été larguées. Après une heure de pêche il n’y avait pas encore de prise importante.

La meilleure prise est revenue à Yannick MAIZEROI qui ramène un total de 78kg.

 

Tous les participants se sont retrouvés pour la remise des prix  et  ce  grand  moment  de  convivialité autour du pot  de l’amitié qui a précédé le blaff. Pêcheurs, plaisanciers, le maire, les  élus et le nombreux public étaient unanimes à reconnaître le succès encore une fois de  ce  concours de pêche qui devient un rendez-vous incontournable de la vie Carbétienne . Bravo à nos marins-pêcheurs qui avaient déjà  gagné un premier pari : celui de donner vie à leur espace de  vente qui connaît un succès  grandissant.

 

Pour Jean-Marc CARDON, vice-président de la commission pêche, fêtes et cérémonies: « Cette manifestation a été un nouveau succès. Les plaisanciers et les marins pêcheurs ont pris du plaisir à rivaliser de technique et de savoir faire.   « Ce concours resserre les liens entre les hommes de la mer ".

 

Rendez-vous est pris à l’année prochaine pour la troisième édition.

Le Beach Grill : Atout Plage 

Installé depuis 12 ans sur la plage du Carbet, le restaurant “Le Beach Grill”, dirigé de main de maître par le patron Franco BELIZAIRE, fait le bonheur de sa clientèle en améliorant au fil  du temps l’accueil et la qualité du service dans un cadre respectueux de l’environnement. Autour de lui évolue une équipe jeune et sympathique composée de dix employés à temps plein dont cinq en contrat TTS ( titre de travail simplifié ) et un contrat nouvelle génération. Ce dispositif vise à favoriser le maintien en emploi des séniors, l’insertion durable des jeunes dans l’emploi et la transmission de compétences dans l’entreprise. Franco BELIZAIRE a su inculquer à son équipe la motivation et la vision sociale nécessaires à la réussite de son entreprise. Aujourd’hui il est considéré comme le symbole de la réussite d’un jeune Carbétien dans sa commune. Il n’hésite pas d’ailleurs à faire partager sa passion du métier aux jeunes générations en participant à des actions comme la semaine du goût à l’école. Les élèves du primaire ont été heureux de découvrir des nouvelles saveurs au restaurant scolaire grâce à l’implication de ce jeune restaurateur qui par ailleurs répond souvent favorablement aux sollicitations des associations du Carbet. Au Beach Grill le professionnalisme et l’implication des employés se traduisent par un service rapide, attentionné et efficace.

 

Le restaurant “Le Beach Grill” a obtenu, en 2009, le label qualité­ tourisme délivré par Mme PENCHARD alors ministre des DOM. Ce label implique le respect de normes de qualité sur l’ensemble du restaurant : aspect visuel, accueil, qualité du service, qualité des plats. Pour Franco BELIZAIRE : “ Souvent les gens disent qu’il n’y a rien dans le Nord Caraïbe, C’est complètement faux. Nous sommes une dizaine de restaurants sur le Carbet, et tous fonctionnent ”. Il poursuit en nous citant les améliorations qu’il a apportées à son établissement ; des places de stationnement et toilettes pour les personnes à mobilité réduite ont été aménagées. Prochainement il procédera à la rénovation de la cuisine afin d’améliorer encore plus les conditions d’hygiène et de sécurité au travail pour le personnel. Il faut noter au cours de ces dernières vacances la mise en place de locations de transats avec serviettes et coussins fournis. Une innovation qui a eu beaucoup de succès auprès de la clientèle.

 

Un des atouts du Beach Grill : Le cadre

 

Situé sur la plage du Carbet, plage de Gran’Anse , le restaurant Beach Grill mérite le détour. Grande terrasse aérée, déco colorée, brumisateurs, mobilier confortable, coin salon VIP pour les fumeurs. Ouvert le midi du mardi au dimanche et midi et soir du jeudi au samedi ce restaurant offre un espace agréable aux plagistes avec ce plafond d’amandiers en guise de parasol pour ne pas trop souffrir du soleil.

Ce lieu est privilégié, remarque Franco BELIZAIRE, mais trop souvent des incivilités (sono intempestive) dérangent la clientèle le week­end. Son restaurant a misé sur cet environnement naturel pour un accueil de qualité. Il sensibilise ses clients à la préservation et au respect du site en affichant des conseils pratiques dans son restaurant. Un coup d’oeil à la carte pour découvrir les mets qui font la réputation de ce restaurant incontournable sur la plage du Carbet:on a le choix entre les brochettes de lambis, le loup des Caraïbes,   les balaous frits (sa spécialité!) le Spécial Beach : crevettes et lambis, la langouste entière ( à commander 72h à l’avance). Les produits de la mer sont fournis par les pêcheurs du coin. Les amateurs de  bonne viande ne sont pas en reste car la côte de boeuf, les ribs marinés ou l’entrecôte géante contribuent à la qualité de la carte.

Le "Coup de Senne": Une tradition au Carbet

Le”coup  de  senne”  est  une  tradition  au  Carbet.  Aujourd’hui  il  ne  reste  pas  beaucoup  de« mèt­sénè », mais la tradition est toujours présente. Dans les années 60, il y avait près de 46 pêcheurs du Carbet qui faisaient les” coups de senne” tout au long de la   plage.

 

Nous avons rencontré deux marins pêcheurs emblématiques de la commune : Mr St Ange MARIE­SAINTE et Adrien NOBOURG , qui nous racontent comment les “coups de senne” se déroulaient au Carbet dans le temps:” Tout au long de la plage, du Coin à l’Anse Turin, c’était la grosse effervescence autour des nombreuses sennes qui ramenaient le poisson du jour. Les marchandes équipées de leurs bourses de tissu attachées à la hanche et de leurs grands paniers attendaient patiemment que le poisson soit sorti de la senne. Il faut dire que chaque marchande avait son “met sénè” avec lequel elle avait l’habitude de négocier le prix du poisson. Des fois il y avait des échanges très vifs pour un désaccord sur le prix ou le  nombre  de pesées mais tout  finissait toujours par s’arranger. L’animation était souvent du côté de ceux qui tiraient la senne ,les “ralè” qui trouvaient parfois le “lot” un peu juste donc insuffisant pour nourrir la famille.Quand venait la saison des bonites, de juillet à septembre, on avait droit aux grands patrons équipés d’embarcations et de sennes adaptées à ce type de pêche. A l’époque de la saison des bonites ils étaient cinq ou six patrons connus et respectés dans le milieu car ils avaient une très forte expérience du métier.

 

Cette expérience du métier c’était aussi le ramendage des filets. Dans les années 70 on pouvait compter près d’une cinquantaine de ramendeurs au Carbet. Aujourd’hui on en dénombre à peine une dizaine”. Adrien NOBOURG poursuit: “Le ramendage est essentiel pour la bonne tenue des  filets pour le balaou ou encore la senne. Il faut du temps pour réparer les filets endommagés par le fond et les  récifs. Ramender c’est reboucher les trous, refaire les mailles à l’identique. A l’aide  d’une aiguille à ramender, le pêcheur raccommode le filet, comme une couturière, afin de lui redonner vie. Chaque filet a ses formes géométriques distinctes qu’il faut savoir recréer lors du ramendage. Pour l’heure il n’existe pas de filet incassable donc je pense que le  travail  du ramendeur va toujours durer”.  Saint Ange MARIE SAINTE , lui, nous rappelle qu’auparavant les  filets étaient en fil de coton donc il fallait les tirer sur le sable afin de les faire sécher. Aujourd’hui    ils sont en fil de nylon donc plus besoin de les étendre au soleil. Il regrette la  disparition  progressive du métier de ramendeur. Les anciens pêcheurs tentent d’inciter les jeunes à maintenir cette tradition mais ces derniers sont aujourd’hui tournés vers la pêche au   large.

 

Aujourd’hui les marins pêcheurs enrôlés perpétuent la tradition. Ils transmettent aux plus jeunes  la technique du “coup de senne” en leur montrant comment tirer la senne, enlever le poisson du filet etc… Quelques uns vont en formation à l’école de pêche de Trinité car la pêche côtière et la senne ne les attirent pas  trop.

 

La municipalité soutient les marins pêcheurs qui s’impliquent dans les actions de valorisation de la profession. Des manifestations comme la fête du poisson, le “Kout zin” organisé par l’association  des plaisanciers, les “coups de senne” proposés aux visiteurs et aux touristes se déroulent en partenariat avec la municipalité. La halle de vente désormais gérée par l’Association des marins pêcheurs permet à ces derniers de travailler dans de bonnes conditions d’hygiène et de sécurité.

 

Toutes ces actions de soutien  encouragent  les professionnels de la mer à s’investir davantage  dans  leur  métier  en  s’orientant  pour certains vers des activités touristiques qui contribuent au développement économique du Carbet. La création de la zone marine protégée sera un atout indéniable pour les marins pêcheurs mais aussi pour le développement des pratiques de pêche   plus respectueuses de  l’environnement.

 

La Fête du Poisson 2016 : Un succès populaire !

La sixième édition de la fête du poisson organisée par l’Office du Tourisme Carbétien (OCARTOUR), la Ville et l’Association des marins­pêcheurs du Carbet, a été labellisée ,cette année, par Cap Nord.. Cette nouvelle édition a été placée sous la Présidence d’Honneur de Mr Alfred MONTHIEUX, Président de CAP NORD, et d’Etiennise DUSSIEL marchande de poissons. L’objectif de la manifestation est de valoriser les produits de la mer et le métier de marin­pêcheur qui a toujours été de génération en génération une activité essentielle au Carbet. Pendant ces deux jours, le très nombreux public a pu profiter de la vente de poissons notamment le second jour où les marins pêcheurs ont pu pallier de belle façon à une insuffisance de produits, la veille. Les stands très visités offraient pour la plupart des produits dignes d’intérêt tout en permettant de se restaurer avec des menus autour du poisson. L’un des moments forts de la fête du poisson est le blaff géant gratuit offert aux visiteurs le deuxième jour. Moment très apprécié des visiteurs qui ont dégusté avec plaisir ce plat de la tradition Carbétienne. Durant ces deux jours, l’animation a été assurée par la radio Fréquence Caraïbes à travers les diverses manifestations telles que le défilé de mode, la prestation de jeunes artistes chanteurs, des jeux avec Lazer West, baptême de jet ski offert aux enfants, le clown Rico qui a enchanté les enfants du Centre d’Accueil de Loisirs du Carbet “Aquanature Center”.

 

Pour ouvrir les festivités, le Président de CAP NORD, le Maire du Carbet,  le représentant du Maire de Fort de France ainsi que le représentant des marins­pêcheurs du Carbet ont , à travers leurs discours, salué cette initiative de l’OCARTOUR et souligné l’importance d’une telle manifestation pour le monde de la pêche en Martinique. Cette 6 ème édition , avec le label CAP NORD, doit donner une nouvelle dimension à cet évènement afin qu’il s’ouvre sur tout le territoire de la Martinique. La Présidente de l’OCARTOUR, Patricia PALMONT, qui a beaucoup oeuvré pour la pérennité de la manifestation voit aujourd’hui sa persévérance récompensée et se dit prête à redoubler d’effort pour une fête du poisson à la dimension du pays. Le Maire de la ville du Carbet, Jean­Claude ECANVIL a rappelé que la municipalité a inscrit dans son projet de ville un volet important en faveur du développement de la pêche. On peut d’ailleurs le constater avec la mise à disposition des marins pêcheurs d’infrastructures leur permettant d’exercer leur profession dans de bonnes conditions d’hygiène et de sécurité alimentaire. La halle de vente, le silo à glace sont des outils importants qui permettent à ces professionnels de la mer de mieux vivre leur métier et aux plus jeunes d’entre eux de s’enrôler. Le Président de CAP NORD, Alfred MONTHIEUX, félicite la municipalité pour sa politique en faveur des professionnels de la mer et des plaisanciers. Les projets, dit il, comme la halle de vente la prochaine zone marine protégée, le sentier sous­marin de l’Anse Turin contribuent au développement harmonieux du territoire et auront par conséquent le soutien de CAP NORD. A l’issue des discours des invités, on notera cet acte important pour l’avenir de la pêche au Carbet : la signature d’une convention entre la municipalité et l’Association des marins­pêcheurs représentée par Mr GAUBAL­VATILINGON Olivier. Cette convention mentionne la mise à disposition de la halle de vente et du silo à glace à l’Association des marins­pêcheurs qui en assurera désormais la gestion.

 

Le succès populaire de cette 6 ème édition permet de dire que la fête du poisson est une manifestation majeure dans le calendrier évènementiel en Martinique. Une réussite qui conforte la politique de développement touristique et économique menée par la municipalité.

 

Un Grand MERCI à tous les participants, aux agents des services techniques pour la logistique mise en place et à tous les visiteurs qui ont déjà pris rendez­vous à l’année prochaine.

La Fête du Poisson 2016

L'Office de tourisme du Carbet (Ocartour), l’Association des Marins Pêcheurs du Carbet, la Ville du Carbet, Cap Nord et Open Média organisent pour sa 6ième Edition

La Fête du Poisson qui se déroulera

14 et 15 juillet 2016

Sur la Plage de Grand Anse au Carbet

La "Fête du poisson" est organisée chaque année par l'Office de Tourisme, la Ville et l'Association des Marins Pêcheurs du Carbet. Cette manifestation a pour objectif de valoriser la mer, ses possibilités et l'engagement des jeunes marins-pêcheurs. Cette manifestation est un produit «  Phare » et incontournable dans le Nord Caraïbe !!
 

Au programme :

  • Vente flash de poisson frais, concours de pêche, coup de senne, projection de films, balades en mer à la rencontre des dauphins, exposition de produits locaux, restauration (menus du terroir) et animations diverses.... 

    Musique, ambiance et bonne humeur sont les ingrédients de cette fête dédiée aux produits de la Mer !

Déclarations pour la Taxe de Séjour

Déclaration Paiement Taxe de Séjour
déclaration paiement Taxe de Séjour Vill[...]
Document Adobe Acrobat [399.5 KB]
Déclaration Meublés
déclaration meublés Ville CARBET DEF.pdf
Document Adobe Acrobat [613.7 KB]

Taxe de Séjour au Carbet

Mercredi 18 mai à la Galerie Pory Papy, le Maire de la Ville du Carbet, Jean Claude ECANVIL, la Présidente de l’Office de Tourisme du Carbet, Patricia PALMONT ont convié les hébergeurs, propriétaires et intermédiaires de meublés de tourisme, de chambres d’hôtes et de gîtes ruraux à une réunion d’information  sur les modalités d’application de la Taxe de Séjour sur le territoire de la ville du Carbet. Plus d’une  vingtaine d’hébergeurs ont participé à cette réunion d’échanges autour des informations importantes données par Mr José DELAUNAY-BELLEVILLE Chargé de Mission Tourisme - DIECCTE Martinique..

Le Maire ouvrit la séance en rappelant que cette taxe non appliquée jusqu’ici a été votée depuis 2001. Il a expliqué aux participants que le but n’est pas d’imposer des charges aux hébergeurs mais de permettre le développement d’actions de promotion ( édition de brochures présentant l’offre d’hébergement sur le Carbet, soutien des socio-professionnels, signalétiques pour la valorisation de certains sites…. ) ainsi que le soutien au fonctionnement de l’Office du Tourisme par l’amélioration des outils d’accueil et la création d’animations et d’évènements propres au territoire du Carbet. L’application de la taxe de séjour, rappelle le Maire, sera une opération gagnant-gagnant pour les hébergeurs et la municipalité.

Monsieur DELAUNAY abordera ensuite dans les détails les modalités d’application de la taxe c’est à dire le mode et la période de perception, la période de recouvrement et les délais de paiement, l’obligation des logeurs, les modalités d’application des pénalités et de la taxation d’office et pour conclure l’obligation de la Ville.

La Ville du Carbet a opté pour la taxe de séjour forfaitaire pour les meublés de tourisme, les chambres d’hôtes, les gîtes ruraux, les villages vacances, les terrains de camping et toutes autres structures équivalentes. Détail important qui montre bien la volonté de la municipalité de ne pas pénaliser les giteurs: cette taxe forfaitaire fait l’objet d’un abattement de 50 % sur le nombre d’unités de capacité d’accueil.

 

Le montant de la taxe de séjour forfaitaire due par chaque hébergeur est calculé à l’aide de la formule suivante :

Capacité d’accueil X abattement obligatoire de 50% X nombre de nuitées taxables ( période d’ouverture de l’établissement) X tarif retenu pour la catégorie.

Un état détaillant le calcul et le montant dû pour la période sera transmis aux hébergeurs qui devront le retourner à l’OCARTOUR accompagné du règlement correspondant.

Pour l’année 2016 , la période concernée est du 1er juillet au 31 décembre(soit 184 nuitées). Les hébergeurs devront effectuer leur règlement avant le 15 septembre 2016.

Un moment d’échanges très fructueux qui a permis aux uns et aux autres de donner leur avis sur la formule qui a été bien accueillie dans l’ensemble. Le Maire remercia l’assistance et proposa une nouvelle rencontre dans un avenir proche afin de faire le point sur le déroulement de l’opération.

 

Pour toutes informations:

Merci de se rapprocher de l’Office Carbétien du Tourisme

17 Rue du Morne Charlotte Grand Anse 97221 Le Carbet

Tél: 0596 76 61 42

Email: ocartour@orange.fr

Journées du Patrimoine : Un documentaire ancré dans le patrimoine

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine qui se sont déroulées le week-end dernier ,la paillote du Bourg a accueilli plus de 500 spectateurs venus assister à la projection du documentaire  de Patrick BAUCELIN : « Costume Traditionnel, de l’Esclavage à la Grand’Robe »  Patricia Palmont, Présidente de l’OCARTOUR ( Office Carbétien du Tourisme ) assurait l’accueil des invités et des membres de l’association Flamme Créole en costumes traditionnels. En cette soirée du patrimoine le spectacle allait être à l’écran, sur la scène et dans la salle.

Le 1er Adjoint, en charge de la culture et du patrimoine, ouvrit la manifestation en rappelant que la ville du Carbet s’associe chaque année à ces journées qui valorisent les richesses du patrimoine. « Cette année c’est un honneur et un plaisir pour la ville du Carbet d’accueillir Patrick Baucelin l’un des rares réalisateurs Martiniquais à représenter le cinéma Outre Mer lors des festivals internationaux, notamment aux Etats Unis où il fut récompensé par près d’une dizaine d’Awards

Après quasiment deux ans de recherche sur le costume traditionnel aux Antilles à travers des documents écrits, des photographies anciennes, des archives de films, Patrick Baucelin a tourné ce documentaire « Costume traditionnel, de l’esclavage à la Gran’robe ». Ce film qui montre tout le talent du réalisateur retrace l’histoire et l’évolution du costume traditionnel grâce à un très bon montage et surtout de très belles images.

Avec les "Titanes", les "Gran'Robe", les "Gaules", les "Matinés", les "Lundi matin" . ... toute la panoplie des tenues de l’esclavage à nos jours a été visitée.  Des costumes portés avec fierté et qui possèdent leur propre histoire. A travers ce documentaire, le réalisateur a voulu montrer que le costume « créole » est le témoin du métissage social, économique et culturel que connurent les Antilles dès le 17 ème siècle. La société coloniale accordait une grande importance à l’apparence donc à la tenue vestimentaire. Ce fut un moyen pour les femmes de couleur de sortir de leur condition.

Cette soirée très réussie a eu un accueil enthousiaste auprès des nombreux spectateurs  qui ont plébiscité les acteurs dans leurs magnifiques tenues lors du défilé sur l’estrade et dans la salle.

Un grand merci à Patrick Baucelin qui œuvre inlassablement pour la mise en valeur de notre histoire, de notre culture et de notre patrimoine. Un extrait de son palmarès

  • GOLD AWARD à Houston (TEXAS)-
  • PLATINUM AWARD au festival international des arts audiovisuels, Arlington.
  •  AWARD of DISTINCTION au 19th annual International Academy of Visuals Arts(KENTUCKY)
  • BRONZE AWARD au 34th annual Festival Best Films and Video productions à Ashland

L’Office Carbétien du Tourisme obtient un Label

L'OCARTOUR est le premier Office de Tourisme à obtenir le Label 'Tourisme Handicap'
à l'échelon national en Martinique. Après un an de travail,la détermination a été récompensée. Ce  label est validé sur une  période de quatre  ans pour les handicaps suivants :-Auditif-Mental Moteur-Visuel. L'association Martinique Access'île en la personne de son président Nöel CICCALINI a aidé à l’obtention de ce label.

Une reconnaissance pour la Ville du Carbet qui voit ses efforts récompensés. Il faut aussi saluer la volonté municipale de faire du Carbet une ville phare dans le domaine du Tourisme Handicap. Pour exemples le défi «  Aventure Handicap » qui a fait escale au Carbet ainsi que la mise en place , devant le bureau de poste,d’un panneau de stationnement dédié aux personnes en situation de handicap.

Le logo Tourisme et Handicap a pour objectif d’apporter une information fiable, descriptive et objective de l’accessibilité des sites et équipements touristiques en tenant compte de tous les types de handicaps et de développer une offre touristique adaptée et intégrée à l’offre généraliste.

La marque « Tourisme et Handicap » est une réponse à la demande des personnes en situation de handicap qui veulent pouvoir choisir leurs vacances et leurs loisirs en toute liberté. La marque apporte une garantie d’un accueil efficace et adapté aux besoins indispensables des personnes handicapées.

« Tourisme et Handicap « est aussi un moyen de sensibiliser les professionnels du tourisme à l’accueil des personnes handicapées grâce aux unions professionnelles mais aussi par l’intermédiaire du réseau français d’institutionnels du tourisme (office de tourisme, syndicat d’initiative, comité départemental et régional du tourisme). 

Fête du Poisson : 5ième Edition une réussite

La fête du poisson , organisée par l’OCARTOUR s’est tenue les 13 et 14 juillet 2015 sur le territoire du Carbet. Cette cinquième édition a rassemblé beaucoup de monde. Une dizaine de stands achalandés : de l’artisanat en passant par les saveurs du LAC , sans oublier les dégustations à base de poissons. La cellule environnement du CAP NORD était présente, l’occasion de sensibiliser encore plus les carbétiens et visiteurs sur la nécessité de faire du compostage et de réduire leurs déchets.

La vente de poissons a été un succès : daurade, thon, marlin, balaou, écrevisses, loups des caraïbes. L’ambiance podium a plu de l’avis de tous, les artistes ont fait le show : prestation des majorettes «  Poudre d’étoiles »,  spectacle de feux avec «  ANTISIK », concerts de « AGAPE » et «  MOSAIKA », Zumba avec « HELENY », défilé de maillots etc..

Malgré le temps maussade, le public a apprécié ce moment en toute convivialité.

Ce même jour, le voile a été levé sur la halle de vente des produits de la mer. A noter la présenceu député maire Bruno NESTOR AZEROT. Le Maire de la ville, Jean-Claude ECANVIL  a précisé dans son discours d’ouverture que ce lieu est pour tous les pécheurs de la ville et qu’ils devront le faire vivre. Grâce au financement du Plan de Relance de la Région, du Fond Européen pour la pêche

( FEP) , et à l'apport de la Ville du Carbet, cet outil, en complément du silo à glace, permettra aux marins pêcheurs du Carbet de vendre leur poisson dans un lieu aux normes sanitaires exceptionnelles  et en toute sécurité. Le Président de l'association des marins pêcheurs du Carbet, Mr Yannick MAIZEROI et le parrain de la halle de vente,  Mr Marcel MARIE-SAINTE , marin pêcheur à la retraite, ont dévoilé la plaque de ce projet qui représente un nouveau souffle pour les pêcheurs de la commune.

5ème édition de la Fête du Poisson

L’Office Carbétien du  Tourisme  et ses partenaires vous donnent rendez-vous pour cette cinquième édition de  La Fête du Poisson sur la plage de Grand Anse au Carbet. Cette manifestation qui se déroulera sur deux jours, les 13 et 14 Juillet prochains, sera l’évènement incontournable de ces vacances.  De nombreux stands vont vous accueillir : stands d’artisans, de restauration, stand du CAP NORD ainsi que des jeux de plage particulièrement prisés par les enfants. Comme pour les précédentes éditions, les pêcheurs vous offriront les meilleurs produits de la vente à la criée. Vous aurez la possibilité de faire garder au frais vos poissons achetés afin de poursuivre votre visite et participer à la tombola. Le 14 Juillet Tatie Maryse vous conviera à son atelier culinaire autour du poisson.

 

Un concept qui allie tradition et valorisation

Ce concept de la «  Fête du Poisson » met en avant la mer et ses produits à travers l’histoire et la culture de la mer. C’est l’occasion de valoriser ces jeunes marins-pêcheurs qui exercent un métier difficile tout en contribuant à la survie de la profession. Il convient de saluer leur engagement pour la réussite de cette manifestation désormais pérenne. Ces deux journées marquées du sceau de la convivialité constituent un enjeu culturel, éducatif , économique et touristique pour la région Nord Caraïbe.

 

Une page d’histoire

 

Dans l'histoire de la Martinique, l'Anse du Carbet est un lieu important. Lors de ses voyages exploratoires, Christophe Colomb aurait débarqué ici en 1502. C’est en ce lieu chargé d’histoire  que commença la colonisation de la Martinique, avec l'arrivée, en septembre 1635, d'un groupe d'aventuriers français menés par Belain d'Esnambuc qui longea la côte jusqu’à l’embouchure de la Roxelane à Saint Pierre.

Sur la côte du Carbet, un monde de pêcheurs existait dans les années 60. Les gommiers étaient alignés de manière parfaite. Tous portaient des noms emblématiques : « L’épée de Félix » - « Malgré vos passions » - «  Souvenir d’un Père »- «  Femme Tombée ». Quand les pécheurs partaient en grande mer, les autres organisaient la senne. Une tradition qui a perduré dans le temps grâce à nos anciens loups de mers.

Vous pourrez vous rendre à la Galerie d’histoire de la Mer pour découvrir l’exposition sur la pêche au Carbet. A partir d’une description du milieu et des aspects techniques, socio-économiques et culturels de l’activité de la pêche, cette exposition nous montre la nécessité de gérer la ressource marine afin de préserver un secteur d'activité important aux Antilles.

 

Nous donnons rendez-vous à TOUS les 13 et 14 Juillet 2015 sur la plage de Grand Anse pour un

«  FISH DAY 2015 au Carbet »

 

Tourisme

A l'invitation de l'OCARTOUR, le Maire accompagné de ses conseillers, les marins-pêcheurs, les restaurateurs et les associations de la ville se sont retrouvés au restaurant « La Datcha » afin de préparer cet événement incontournable du mois de Juillet: la fête du poisson, les 13 et 14 juillet prochains

lire la suite

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

 

 

Office

Carbétien

Toursime

Vous êtes handicapé, vous avez un projet de voyage en Martinique?

Vous êtes une association et aimeriez des loisirs pendant votre séjour?

Vous avez besoin d'un fauteuil pour la baignade de type Tiralo, hippocampe?

Vous avez un établissement et voulez le rendre accessible aux personnes handicapées? Contactez Access'ile

Permanence OCARTOUR

La permanence élu de la délégation Tourisme et Handicap se tient tous les Mercredis à l'OCARTOUR de 9h à 11h30. pour tous vos projets touristiques et autres.

Contact: Patricia PALMONT

Email : palmontpatricia15@gmail.com

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© mairie du Carbet